Publicité

QUESTION D'ACTU

Eure-et-Loir : un généraliste poignardé dans son cabinet


  • Publié 02.02.2017 à 09h43
  • |
  • |
  • |
  • |


Une agression, un suicide et un meurtre. En quelques jours, trois médecins généralistes se sont retrouvés, pour de bien tristes raisons, dans l’actualité. Ce 1er février, le cabinet de Marisol Touraine a publié un communiqué où la ministre fait part de « sa très vive émotion » à l’annonce du décès de Patrick Rousseaux, médecin généraliste d’Eure-et-Loir, retrouvé mort dans son cabinet. Il aurait reçu une trentaine de coups de couteau, précise Paris-Normandie.

C’est en fin de matinée, ce mercredi, que l’alerte a été donnée par l’associé de Patrick Rousseaux, qui a fait la macabre découverte. Revenu au cabinet pour y récupérer un objet oublié, le praticien a alors découvert son confrère gisant dans son sang. Les sapeurs-pompiers de Nogent-le-Rotrou et le SMUR ont été immédiatement prévenus, mais ils n’ont rien pu faire pour le sexagénaire décédé sous les coups de son agresseur. La journée a ensuite été rythmée par le ballet des enquêteurs, de la gendarmerie d’Eure-et-Loir et de la section de recherches d’Orléans, qui ont relevé des indices et interrogé les voisins et potentiels témoins de l’agression, rapporte l'Echo Républicain.

C’est le procureur de la République de Chartres qui s’est exprimé dans la soirée pour apporter quelques précisions sur ce crime qui a bouleversé la petite ville de Nogent-le-Rotrou. Rémi Coutin a notamment indiqué qu’une autopsie aurait lieu ce jeudi 2 février. Il a précisé que la plupart des coups avaient été portés au cou et au visage. Face à cette agression d’une rare violence, le procureur a souligné qu’ « aucun élément précis n’oriente pour le moment les investigations des enquêteurs ».

Le communiqué de presse du ministère de la Santé laisse, lui, à penser que le médecin est mort dans l’exercice de sa fonction. De nombreux praticiens ont d’ailleurs rapidement réagi sur les réseaux sociaux, avec la création d'un hashtag #la-medecine-generale-en-deuil. Avant d'associer ce crime aux nombreuses violences dont sont victimes les médecins généralistes, il convient cependant d'attendre les conclusions de l'enquête.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité