Publicité

QUESTION D'ACTU

Les infirmières descendent une nouvelle fois dans la rue


  • Publié 24.01.2017 à 09h34
  • |
  • |
  • |
  • |


Un peu plus de 2 mois après une manifestation sans précédent, les infirmières et infirmiers français seront à nouveau dans la rue ce mardi. Quatorze organisations de professionnels de santé ont appelé à la grève pour « dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail et le "mépris" du gouvernement à leur égard », peut-on lire dans L’Obs.

Conditions d’exercice, formation, rémunération : le malaise infirmier est loin d’être apaisé. Le communiqué commun relayé sur le site de la Coordination nationale infirmière détaille les revendications des infirmiers français, qui ne s’estiment toujours pas entendus par leur ministère de tutelle. A l’issue de la marche, prévue cet après-midi au départ de la gare Montparnasse, une délégation des représentants syndicaux devrait être reçue avenue Duquesne par Marisol Touraine.

La ministre de la Santé avait déjà tenté, en décembre dernier, de calmer la colère des infirmiers en annonçant un plan pour l’amélioration de la qualité de vie au travail. Doté de 30 millions sur trois ans, il peine cependant à convaincre les organisations infirmières.

Le problème majeur reste bel et bien le manque d’effectifs, dénoncent les professionnels. Une situation qui a des répercussions sur les conditions de travail et le bien-être des soignants, la qualité des soins mais aussi de la formation. « Le manque de personnel nuit à la capacité de ces derniers à accompagner les étudiants dans leur processus d’apprentissage et dans le développement de leur identité professionnelle », déplore la Coordination nationale infirmière dans son communiqué.

Les étudiants infirmiers pourraient cependant être bien moins nombreux dans la rue cette fois-ci. Le président de la Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers, Clément Gautier, a ainsi déclaré que la Fnesi privilégiait désormais le dialogue avec le ministère, relève L’Obs. Un dialogue largement facilité par l’obtention en fin d’année d’un alignement du montant des bourses pour les élèves infirmiers sur celles des autres étudiants du supérieur.

Sans attendre les éventuelles retombées de la manifestation de ce 24 janvier, l'intersyndicale CGT-FO-SUD a, elle, déjà appelé à une grève nationale le 7 mars prochain.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité