Publicité

QUESTION D'ACTU

Diabète : une pétition contre les discriminations dans le travail


  • Publié 10.01.2017 à 09h09
  • |
  • |
  • |
  • |


Autrefois, les ingénieurs formés à l’Ecole des mines devaient descendre dans les profondeurs de la terre pour exercer leur profession. Cela nécessitait d’avoir une vision parfaite pour scruter les galeries souterraines. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas, mais la réglementation interdit toujours aux diabétiques – souvent confrontés à des troubles visuels – d’entrer dans cette école.

Une injustice sociétale qui s’ajoute à une injustice de la vie, dénoncent aujourd’hui les représentants des patients. C’est la raison pour laquelle la Fédération française des diabétiques lance, ce lundi, une pétition en ligne afin que ces malades « puissent choisir les métiers de leurs rêves ».

Marin, hôtesse de l’air, contrôleur de la SNCF, contrôleur de la sécurité sociale, la liste des interdictions est longue et, bien souvent, sans fondement. Alizée Agier peut en témoigner. Championne du monde de karaté, cette jeune de femme de 22 ans a passé et réussi tous les concours et les épreuves pour devenir policière. Son rêve va enfin se réaliser. Mais elle est recalée à la visite médicale à cause de son diabète.

Ce genre de témoignages, Gérard Raymond, le président de la Fédération, les compte par centaines. Parmi les quatre millions de diabétiques, bon nombre sont victimes de discrimination à la formation, pour obtenir un poste ou même font l’objet de licenciements abusifs, expliquent vos quotidiens.
« Le diabète est une maladie chronique, pas un handicap », martèle le Dr Marc de Kerdanet, pédiatre diabétologue et président de l’Aide aux Jeunes Diabétiques (AJD). La législation datant de plusieurs décennies est totalement déconnectée des progrès thérapeutiques et des conditions actuelles de travail. Les représentations erronées et la méconnaissance de la maladie rendent impossible toute évolution, explique le texte de la pétition.

En interpelant le président de la République et les politiques dans le cadre de la campagne présidentielle, les associations espèrent faire bouger les lignes. « Bien sûr, certains métiers seront plus difficilement accessibles, reconnaît Gérard Raymond, mais chaque cas devrait être étudié par une commission transparente regroupant l’ensemble des acteurs : professionnels, médecins, associations de patients, experts scientifiques ».

« Je fais un vœu : choisir le métier de mes rêves avec mon diabète » sonne donc comme un appel à la raison.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité