Publicité

QUESTION D'ACTU

Epidémie de grippe : déjà 8 morts dans l'Hexagone


  • Publié 29.12.2016 à 10h01
  • |
  • |
  • |
  • |


Noël est passé, la neige se fait toujours attendre, mais la grippe est, elle, bel et bien arrivée. L'épidémie de l'hiver dernier avait été tardive. Les années passent et ne se ressemblent pas puisque le "cru" 2016/2017 est cette fois-ci précoce. Les 13 régions de France métropolitaine ont désormais passé le seuil épidémique, et le dernier bilan fourni par les autorités sanitaires fait déjà état de 8 décès, rapporte Le Progrès.

La grippe ne nous aura laissé cette année qu'un répit de courte durée. En effet, la précédente épidémie ne s'est officiellement terminée qu'en avril 2016, après avoir débuté fin janvier, en Bretagne. Onze semaines qui avaient amené près de 2,3 millions de Français à consulter. Fait rare, la proportion de jeunes touchés a été particulièrement élevée. La faute aux souches en circulation, expliquait en septembre dernier les chercheurs de l'Institut national de veille sanitaire (InVS), dans un numéro du Bulletin épidémiologique hebdomadaire.

Cette année, difficile d'estimer quelle sera l'ampleur, la durée ou encore la gravité de l'épidémie, mais la ministre de la Santé l'a souligné, "la progression se fait très rapidement". Et les chiffres recueillis par l' IRSAN (Institut de recherche pour la valorisation des données de santé) et le réseau Sentinelles l'attestent.

Entre le 19 et le 25 décembre, la grippe a ainsi envoyé aux urgences 4220 personnes, c'est deux fois plus que la semaine précédente. Les contaminations ont, sur la même période, progressé de 35 %. Ce dernier bilan fait état de 179 cas graves qui ont nécessité une hospitalisation dans un service de réanimation, et déjà de 8 décès.

C'est actuellement la région Auvergne-Rhône-Alpes qui est la plus touchée, avec une incidence de 618 cas pour 100 000 habitants, contre "seulement" 300 pour 100 000 en Bourgogne Franche-Comté.

Les seniors soient les plus touchés ; les plus de 65 ans représentent déjà les deux tiers des hospitalisations pour symptômes grippaux. La Direction générale de la santé (DGS) a appelé les directeurs d'établissements pour personnes âgées à une vigilance accrue. En Moselle, la direction d'une maison de retraite où près de 40 pensionnaires étaient grippés a décidé d'interdire visites et sorties jusqu'au 1er janvier. Une décision radicale, surtout en période de fêtes, mais jugée nécessaire par le directeur afin de limiter la propagation du virus.

La ministre de la Santé l'a encore rappelé il y a quelques jours, le meilleur moyen de se protéger reste la vaccination, surtout pour les personnes fragiles. Pourtant, moins de la moitié se fait habituellement vacciner. Bonne nouvelle cette année, la souche qui circule le plus fait bien partie du vaccin commercialisé. Pour ceux qui auraient des regrets de dernière minute, il est toujours temps. Il faudra cependant compter 15 jours pour que la protection soit optimale. Pour éviter de passer le jour de l'an au fond de son lit, la prudence est de mise. Des gestes simples peuvent limiter les risques de contamination.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité