Publicité

QUESTION D'ACTU

Les liens d'intérêt source de conflits


  • Publié 22.01.2013 à 09h56
  • |
  • |
  • |
  • |


Hier avec l’affaire du Mediator, aujourd’hui avec les pilules contraceptives, le débat sur les conflits d’intérêt est relancé à chaque nouvelle affaire de santé publique. « Aujourd’hui, écrit Pierre Bienvault dans La Croix, tout le monde se demande pourquoi les gynécologues ont aussi massivement prescrit, contre les recommandations des autorités sanitaires, les pilules de 3e et de 4e génération alors qu’elles présentaient un risque accru de thrombose veineuse ».  
Les chevaliers blancs de la santé affirment que les médecins n’ont pas résisté à la pression commerciale des laboratoires. A l’inverse, les représentants des spécialistes parlent d’une vision simpliste et d’un mauvais procès.

Il est vrai que le sujet est souvent réduit à la caricature et quelques noms de médecins peu scrupuleux ont parfois valeur de démonstration. « Souvent critiqué, rappelle le journaliste, le monde de la santé a pourtant pris, assez tôt, diverses dispositions pour prévenir les conflits d’intérêt ». Une loi anti-cadeaux a été votée en 1993, les visiteurs médicaux n’ont plus le droit d’offrir un post-it à un médecin, une invitation à un congrès doit être déclarée à l’Ordre des médecins.

Mais ces dispositions sont mal appliquées. Après l’affaire du Mediator, Xavier Bertrand a fait voter une loin rendant obligatoire les déclarations de liens d’intérêt entre un professionnel et une société. Le texte du décret d’application fait toujours l’objet d’un arbitrage difficile, explique le quotidien. Faut-il tout déclarer toutes les collaborations ou simplement celles qui pourraient donner lieu à un conflit ?  Si les médecins semblent disposés à jouer le jeu de la transparence, ils refusent, en revanche,  de céder à des formes d’inquisition. Les médecins qui donnent  des conseils à un fabricant ne sont pas automatiquement corrompus, résume l’un d’entre eux. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité