Publicité

QUESTION D'ACTU

Le début de la fin pour les amalgames dentaires


  • Publié 21.01.2013 à 10h10
  • |
  • |
  • |
  • |


Il y a des records dans on se passerait volontiers. Dans l’Union européenne, les Français sont ceux qui réalisent le plus d’obturations de caries en ayant recours, une fois sur deux à des amalgames dentaires. Selon un rapport publié en 2012 par la Commission européenne, précise le journal le Monde, la France pèse à elle seule pour un tiers des 55 tonnes de mercure utilisées chaque année dans l'Union pour la réalisation de ces amalgames.
Ils sont en « Europe la première source d’exposition et de contamination corporelle au mercure », ajoutent les Organisations non gouvernementales. Or les effets délétères du mercure pour la santé sont bien identifiés.
Alors, les ONG militent pour leur interdiction. Elles ont été à moitié entendues. Le 19 janvier dernier, relate le quotidien, un texte de convention signé à Genève sur le mercure par 130 pays prévoit une diminution de l’usage des amalgames. Aucun objectif précis n’a été fixé mais les gouvernements s’engagent à prendre des mesures qui peuvent aller de la réduction des remboursements pour les amalgames à la recherche de solutions alternatives. « C’est le début de la fin des amalgames dentaires », clame une ONG américaine.

Mais le chemin risque d’être long. L’OMS estime que le rapport bénéfices-risques de amalgames dentaires reste, dans un certain nombre de cas, favorable et que les matériaux  alternatifs sont plutôt coûteux et moins solides, rappelle le journal. Conclusion, pour le responsable de la Fédération dentaire internationale, le traité de Genève est un signal  qui rappelle à la profession sa responsabilité en matière d'environnement.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité