Publicité

QUESTION D'ACTU

Le bisphénol A perturbe notre reproduction


  • Publié 18.01.2013 à 10h35
  • |
  • |
  • |
  • |


Jusqu’à présent, il était suspecté, des chercheurs de l’Inserm viennent de le confondre. Le bisphénol A est bien dangereux pour la santé humaine et, en particulier, dans le domaine de la reproduction. « Ces dangers étaient soupçonnés depuis des années », rappelle Vincent Olivier dans l’Express, mais pour la première fois, ses effets délétères sont démontrés même à faible dose et sur une faible durée.

Présent dans les emballages, les boîtes de conserve ou les canettes, ce perturbateur endocrinien a été interdit en 2011 pour la fabrication des biberons, pour les contenants alimentaires pour les enfants, cette année, mais le sera totalement en 2015.

Pour passer de l’expérimentation animale à  l’homme, l’équipe de René Habert (Inserm/ Paris Diderot) a maintenu artificiellement en vie pendant trois jours des testicules fœtaux d’origine humaine. Certains ont été mis en présence de bisphénol A et d’autres pas. « Résultat, écrit le journaliste, chez les testicules exposés, la production de testostérone est réduite tout comme celle d’un autre hormone nécessaire à la descente des testicules dans les bourses durant le développement fœtal ». 
Ces résultats pourraient expliquer, en partie, la baisse de la qualité et de la quantité de sperme au cours de ces 40 dernières années. D’autant  que ces effets ont été constatés avec de faibles quantités de bisphénol A. Pour René Habert, « l’espèce humaine est beaucoup plus sensible au BA que le rat ou la souris ». Une remarque  qui à son importance : les seuils d’exposition maximale pour l’espèce humaine  sont le plus souvent définis à partir des données obtenues chez l’animal.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité