Publicité

QUESTION D'ACTU

Pesticides : les saumons bio plus contaminés que les autres


  • Publié 24.11.2016 à 17h10
  • |
  • |
  • |
  • |


Un mois pile avant le réveillon de Noël, la nouvelle enquête de 60 millions de consommateurs risque de jeter un froid. L’association de consommateurs a passé au crible un des produits phares de cette période de fêtes : le saumon. Frais ou fumé, 25 références ont été analysées. Et les conclusions sont surprenantes.

Ceux qui ont l’habitude de se retrouver devant le rayon frais des produits de la mer savent à quel point il est devenu complexe de faire son choix. Il faut d’abord choisir la provenance : la Norvège est l’un des plus gros producteurs de saumon mais l’Ecosse s’est petit à petit taillé une bonne réputation, et les saumons écossais sont souvent vendus plus cher. L’autre pays du saumon, c’est l’Irlande, qui s’est démarquée grâce à son aquaculture biologique. C’est d’ailleurs souvent le deuxième critère de choix pour ceux qui achètent des poissons d’élevage : bio ou conventionnel ? L’enquête de 60 millions de consommateurs pourrait peut-être en faire changer d’avis plus d’un…

Commençons par les bonnes nouvelles : les taux de mercure relevés dans les pavés de saumon sont tous bien en deçà du seuil, fixé à 0,5 mg/kg de poisson frais. La concentration la plus importante observée étant de 0,05 mg/kg. Les teneurs en arsenic sont plus variables, mais ne représentent pas de risque sanitaire.

Et en ce qui concerne les pesticides ? C’est là que les résultats surprennent. Seuls les pavés de saumon bio sont contaminés ! Et de manière plus importante que lors de la dernière enquête menée par l’association en 2014. Et l’Irlande ne fait pas mieux que la Norvège, souligne l’association.
Rien n'explique clairement cette situation, mais l'alimentation des poissons pourrait être en cause. « Indéniablement, un certain nombre de polluants est apporté par la nourriture, explique Fabrice Teletchea, spécialiste de la domestication des poissons à l’université de Lorraine. Elle est composée en partie de farines et d’huiles animales, issues de poissons sauvages susceptibles d’accumuler ces résidus. » Bonne nouvelle tout de même : les saumons fumés s’en sortent mieux. Les repas des fêtes ne sont donc pas totalement à l’eau !

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité