Publicité

QUESTION D'ACTU

Les Françaises gagnent 15 % de moins que les hommes


  • Publié 07.11.2016 à 09h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Mais où sont les femmes ? Ce lundi à 16 h 34, les Françaises devraient faire la grève des claviers, déserter les réunions, être aux abonnées absentes dans les commerces. Une manière originale de rendre visible ce qui est invisible : l’inégalité salariale.
Lancé par Rebecca Amsellem, une étudiante de 28 ans en économie et créatrice du site féministe Les Glorieuses, ce mouvement vient souligner les écarts de rémunération entre hommes et femmes en Europe. Lorsque les premiers gagnent 100 euros, les secondes empochent 93,9 euros en Italie, 86,2 euros en Suède, 84,5 euros en euros en France et 77,7 euros en Allemagne.

« Mesdames, résume Le Parisien, vous allez travailler pour de clopinettes jusqu’à la fin de l’année », alors que les 38 jours ouvrés qui restent en 2016 seront payés à vos homologues masculins.

Déjà, le 24 octobre dernier, les Islandaises s’étaient mobilisées de la même façon pour dénoncer ces différences de traitement. En France, le succès rencontré sur la toile lors de la phase de préparation laisse présager une forte mobilisation ce lundi. « On n’est ni un collectif ni un nouveau mouvement parisien, se défend l’étudiante, dans les colonnes du quotidien. J’ai voulu juste éveiller les consciences sur les réseaux sociaux ».

Reste à savoir comment leurs collègues masculins doivent manifester leur solidarité envers ce mouvement. En cessant tout activité à 16 h 34, ils seraient payés à ne rien faire. Un comble !

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité