Publicité

QUESTION D'ACTU

Boissons vitaminées : un Américain victime d'une hépatite


  • Publié 03.11.2016 à 07h55
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour tenir le coup au travail, un employé du bâtiment américain a mis son foie en danger. L’article consacré à ce patient, publié dans la revue BMJ et relaté par RTL.fr, révèle qu’une surconsommation de boisson « énergétique » serait à l’origine d’une hépatite aigüe chez ce quinquagénaire.

 

Aucune marque de boisson n’est citée dans la publication des médecins de Gainesville (Etats-Unis) qui ont traité le patient. Et cette fois-ci, ce ne serait pas la caféine, souvent présente dans ce genre de produits, qui serait en cause, mais la présence de vitamines B, notamment la vitamine B3.

 

Le patient aurait souffert de différents troubles digestifs durant près de deux semaines avant de consulter. Employé sur un chantier, il semblait sous pression, puisque c’est pour arriver à tenir le rythme qu’il avait décidé de consommer des boissons énergétiques, enrichies en vitamine B3. Il aurait bu, durant trois semaines, 4 à 5 bouteilles par jour ! C’est quand il a constaté que ses urines s’assombrissaient et que sa peau virait au jaune qu’il s’est enfin décidé à consulter.

 

Comme les médecins le relatent dans leur publication, les analyses biologiques ont révélé un taux de transaminases élevé ; ces enzymes sont le signe d’une souffrance hépatique. Une biopsie a par la suite confirmé que le patient, qui jusque-là était en bonne santé, souffrait bel et bien d’une hépatite aigüe. Une cause virale a pu être exclue, et les médecins ont donc conclu à une intoxication due à un excès de vitamine B3, également appelée niacine. Les boissons enrichies en vitamines et minéraux contiennent souvent beaucoup de vitamines B, soulignent les auteurs. Une seule bouteille contiendrait ainsi 200 % des apports journaliers recommandés.

 

Selon leurs calculs, le patient aurait consommé chaque jour entre 160 et 200 mg de vitamine B3, ce qui reste certes en dessous des seuils de toxicité. Difficile cependant de prévoir les effets quand la surconsommation se répète chaque jour durant 3 semaines. Les médecins relèvent par ailleurs que cette quantité est similaire à celle qui avait aussi causé une hépatite aigüe chez un autre patient américain en 2011.

 

Si de tels cas restent rares, les médecins mettent en garde contre ces boissons. En cas de consommation régulière, les concentrations en vitamines peuvent s’avérer dangereuses, tout comme leurs interactions avec d’autres composants. Ils rappellent que la moitié des hépatites aigües aux Etats-Unis sont dues à des médicaments, des plantes médicinales ou des compléments alimentaires.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité