Publicité

QUESTION D'ACTU

Grippe : la vaccination utile pour soi et pour les autres


  • Publié 07.10.2016 à 09h28
  • |
  • |
  • |
  • |


Comme pour le Beaujolais ou le Bordeaux, le vaccin contre la grippe a son millésime, et sa commercialisation obéit aux mêmes règles. La campagne de vaccination est lancée ce vendredi et le produit sera disponible dans quelques jours dans les pharmacies.

Celui de cette année contient deux souches A (California et Hong Kong) et une souche B (Brisbane). S’il s’adresse d’abord aux personnes de plus de 65 ans, à celles atteintes de maladies chroniques, aux femmes enceintes, aux enfants de plus de 6 ans et aux personnels soignants, le vaccin est accessible à tous. 2 à 8 millions de personnes sont touchées par la grippe chaque année et 1 500 à 2 000 personnes en meurent, rappelle le quotidien 20 minutes.

Des chiffres qui ne suffisent pas pour remettre les Français sur le chemin de la vaccination. Au contraire ! Entre 2008 et 2015, le taux de vaccination est passé de 64 à 51 % chez les seniors.
La défiance à l’égard du vaccin grandit, s’inquiètent les pouvoirs publics. « Faire croire que le vaccin est plus dangereux que la grippe, c’est criminel, réagit, dans les colonnes du journal, le Dr Jean-Marie Cohen, médecin et épidémiologiste, fondateur d’un Réseau d’Observation des Maladies et des Epidémies.

Il faut dire que les derniers crus ont laissé un goût amer. En 2014-2015, l’épidémie de grippe a fait 18 300 morts, dix fois plus que les années précédentes. « Le bilan de cette vague épidémique montrait que le taux de surmortalité était dû en grande partie à des personnes qui auraient dû être vaccinées et qui ne l’étaient pas… », observe le Dr Cohen. Pour l’épidémiologiste, « le vaccin ne protège pas contre l’épidémie, mais contre la mortalité. Ce qu’on cherche, c’est que les personnes fragiles ne meurent pas à cause d’une grippe ».

Paradoxalement, appuie l’Ordre des pharmaciens, « la vaccination est victime de son succès. Plus les pathologies disparaissent, plus le public s’interroge sur l’utilité de la vaccination ». Elle est utile pour soi et elle permet aussi de protéger les autres.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité