Publicité

QUESTION D'ACTU

Soins à l'étranger : la Sécu pourrait limiter les remboursements


  • Publié 29.09.2016 à 09h14
  • |
  • |
  • |
  • |


Marisol Touraine s’est récemment félicitée d’avoir réussi l’exploit de – quasiment – combler le « trou de la Sécu », mais elle ne compterait pas s’arrêter en si bon chemin. L’heure reste aux économies pour réduire le déficit de la branche assurance maladie, et ce sont les soins reçus à l’étranger qui seraient dans le collimateur, selon un rapport consulté par Le Parisien.

Entorse sur une plage des Maldives, infection urinaire en Thaïlande ou jambe cassée dans les Rocheuses : peut-être faudra-t-il bientôt compter exclusivement sur des assurances privées pour être remboursé des soins payés lors d’un voyage ? C’est en tout cas le sujet sur lequel planchent l’Inspection générale des finances et celle des affaires sociales.

Dans leur rapport, plusieurs options ont été évaluées pour tenter de réduire les 662 millions d’euros que représentent les dépenses des soins dispensés à l’étranger à 1,2 million de Français chaque année. Selon le Parisien, l’option qui serait privilégiée serait celle ne proposant plus une prise en charge que des soins hospitaliers. La crise d’appendicite pendant les vacances serait ainsi remboursée, mais pas la consultation pour une crise d’urticaire. Les soins liés à des maladies de longue durée seraient, eux, toujours pris en charge, permettant par exemple aux patients insuffisants rénaux de pouvoir être dialysés lors de leurs déplacements, sans surcoût.

Actuellement, le remboursement des soins reçus dans un pays qui n’a pas signé de convention avec la France se fait sur la base de tarifs fixés par l’Assurance maladie. Cette prise en charge, parfois minime par rapport aux frais avancés, permet cependant au patient de prétendre à un remboursement par son assurance complémentaire. Si ces soins ne sont plus remboursés par la Sécu, le patient paiera donc en totalité. Or, l’ardoise peut parfois s’avérer très salée.

Il y a fort à parier donc que les Français nomades se tourneront vers des assurances, déjà proposées aujourd’hui, qui proposent à la fois un remboursement des soins dans le pays de destination, mais aussi une possibilité de rapatriement. Mais les voyageurs ne sont pas les seuls concernés. Ce sont surtout les adeptes du tourisme médical qui sont dans le viseur. Les soins dentaires et la procréation médicalement assistée à l’étranger ont progressé respectivement de 8 et 10 % en un an.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité