Publicité

QUESTION D'ACTU

Attentat de Nice : dix séances pour en parler à un psy


  • Publié 14.09.2016 à 16h41
  • |
  • |
  • |
  • |


Deux mois après l’attentat commis sur la Promenade des Anglais, les Niçois vivent toujours dans l’ombre du carnage qui a coûté la vie à 86 personnes. Alors que certains blessés sont encore hospitalisés, la parole de ceux qui n’ont pas été touchés dans leur chair commence à se libérer. Et la douleur psychique fait surface. Pour aider ceux qui peinent à évacuer le traumatisme, Marisol Touraine a annoncé que l’Etat prendrait en charge des consultations chez un psychologue, a annoncé Europe 1.

 

« Je ne peux plus aller sur la Prom’, j’ai l’impression de marcher sur ceux qui sont morts », a confié au reporter du Monde Gilles Rof une Niçoise, témoin de l’attentat. Une autre habitante fait, elle, un constat amer : « Il y a l’apparence d’un retour à la normale, mais ce ne sera plus jamais pareil. La ville est traumatisée. »

 

La Maison pour l’accueil des victimes aurait reçu 1 500 personnes après l’attaque terroriste, mais beaucoup de personnes témoins, ou proches de victimes, n’avaient pas encore osé parler de leur propre souffrance. Comment se plaindre après un tel drame, quand des enfants sont morts et que soi-même, on est en bonne santé ? Pourtant, se faire aider, et le plus rapidement possible, est fondamental pour éviter un syndrome de choc post-traumatique. Immédiatement après le drame, des cellules d’urgence médico-psychologique avaient été mises en place. Elles auraient permis de recevoir un peu plus de 3 500 personnes, selon le ministère de la Santé. Mais à Nice, le soir du 14 juillet, plus de 30 000 personnes étaient présentes.

 

« Grâce à l'engagement exceptionnel des professionnels de santé, l'Etat est présent depuis le début aux côtés des victimes. Il continuera à assumer ses responsabilités, en déployant tous les moyens pour s'assurer qu'elles bénéficient d'un accompagnement adapté tout le temps qu'elles en ont besoin », a souligné Marisol Touraine dans un communiqué, cité par Europe 1. Le dispositif prévoit ainsi, sur prescription, des forfaits de 10 séances, remboursées sur la base de 50 euros chacune.

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité