Publicité

QUESTION D'ACTU

Suicide : les Français devancent leurs voisins


  • Publié 12.09.2016 à 09h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Voilà un record dont la France se passerait volontiers. Nous sommes plus suicidaires que nos voisins européens. C’est la conclusion d’une enquête menée par le Fondation Jean Jaurès et Michel Debout, avec l’appui de l’IFOP, en Allemagne, en Italie, en Espagne et dans l’Hexagone, et que rapporte le magazine Le Point.

Dans notre pays, « environ 80 000 personnes sont hospitalisées à la suite d'une tentative de suicide et entre 10 000 et 11 000 mettent fin à leurs jours », note la journaliste Anne Jeanblanc.
Les pensées suicidaires gangrènent une frange importante de la population. Ainsi, 61 % des Français n’ont jamais envisagé le suicide contre 80 % des Italiens, 72 % des Espagnols et 70 % des Allemands. Idem pour le passage à l’acte où là encore, la France devance ses voisins.

Les profils diffèrent d’un pays à l’autre. Par exemple, les femmes françaises font davantage de tentatives et le taux de mortalité est plus élevé chez les hommes, relève la journaliste. En Italie, pas de différence selon le sexe.

La condition professionnelle influe sur les comportements. Les chômeurs sont plus exposés que les salariés, mais le monde du travail reste un déterminant important. Notamment en France. Stress, épuisement, 40 % de nos actifs ont eu des pensées suicidaires (25 % en Allemagne). Un tiers des Français se plaignent du climat anxiogène (31 % des Espagnols, 27 % des Italiens et 22 % des Allemands).

Enfin, pour ceux qui miseraient sur la foi pour échapper aux idées noires, la religion semble jouer un rôle mineur. Sauf en Espagne où les athées sont deux fois plus nombreux à broyer du noir que les catholiques.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité