Publicité

QUESTION D'ACTU

Paris : les JO rendront-ils la Seine propre à la baignade ?


  • Publié 09.08.2016 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


2024… Cela peut sembler loin, mais à l’échelle politique, c’est demain, ou presque. En huit ans, la maire de Paris compte relever deux défis de taille : ramener – enfin – les Jeux olympiques dans la capitale française, et rendre la Seine aux Parisiens. Les deux étant liés puisque, comme le souligne La Croix, rendre à nouveau la Seine baignable serait un argument de poids dans la candidature française aux JO. Seulement voilà, le fleuve est interdit à la baignade pour le public depuis 1923.

 

1924 : derniers JO parisiens. 1923 : dernières baignades publiques autorisées dans le fleuve. Est-ce qu’un siècle plus tard Paris va réussir un doublé historique ? Pour ce qui est de l’organisation des JO, il faudra attendre encore quelques années pour avoir la réponse. Par contre, pour ce qui est de rendre la Seine propre à la baignade du public, les experts semblent optimistes. « Etant donné les énormes progrès réalisés dans la qualité de l’eau du fleuve ces dernières années, il est beaucoup plus raisonnable de faire cette promesse aujourd’hui qu’en 1988 », confie à La Croix le responsable du service Expertise et Prospective du service public de l’assainissement francilien, Vincent Rocher.

Car l’espoir de voir à nouveau les Parisiens s’ébattre dans la Seine ne date pas d’hier. Jacques Chirac, alors maire de la capitale, avait en effet promis en 1988 que « dans les 5 ans », des zones de baignades pourraient voir le jour sur la Seine.

 

En plus d’un quart de siècle, les choses ont cependant changé, et évolué dans le bon sens. La pollution chimique des eaux de la Seine ne présente ainsi plus de danger pour la santé. Les systèmes d’alerte actuels devraient aussi permettre de faire face à une pollution accidentelle.

Le problème qui persiste aujourd’hui est celui des bactéries, en particulier les entérocoques et Escherichia Coli, qui peuvent provoquer divers symptômes chez l’être humain. Mais la solution existe : « Il est parfaitement possible d’ajouter des traitements de désinfection par ultraviolet ou ozonation », explique Vincent Rocher.

Même optimisme du côté de l’Agence de l’eau Seine-Normandie. Sa directrice générale, Patricia Blanc, estime aussi que se baigner dans la Seine en 2024 est un « objectif parfaitement atteignable ». Une limite tout de même pour la spécialiste, il ne faudra pas compter « se baigner partout, tout le temps et toute l’année ».

 

Première publication : le 12 mai 2016

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité