Publicité

QUESTION D'ACTU

Le Tamiflu en observation


  • Publié 14.11.2012 à 10h36
  • |
  • |
  • |
  • |


Son nom est apparu lors de l’épidémie de grippe H1N1 à l’hiver 2009. Commandé à des millions de doses par la France, le Tamiflu est un antiviral qui combat les formes sévères de la maladie.
Mais aujourd’hui, Peter Gotsche, directeur du Nordic Cochrane Center de Copenhague propose, avec l’appui du British Medical Journal, que les pays européens qui avaient fait des stocks de Tamiflu attaquent en justice le laboratoire Roche et demandent à être remboursés. Le chercheur et la célèbre revue britannique, expliquent vos journaux, demandent au laboratoire plus de transparence sur les essais menés avec cet antiviral. Selon eux, Roche n’aurait pas publié les données complètes liées à 15 études cliniques portant sur le médicament. De son côté, le fabricant affirme avoir satisfait à toutes les exigences réglementaires.

Déjà  mis en cause pour les mêmes faits avec d’autres molécules, le laboratoire va sans doute devoir se justifier davantage. Les essais cliniques du Tamiflu avaient en effet été réalisés pour la grippe saisonnière (…), observe le Figaro . « Si le traitement permet d’écourter légèrement la durée de la maladie, poursuit le journaliste, la plupart des spécialistes concèdent qu’il s’agit d’un traitement de confort, loin d’être indispensable en cas de grippe banale ».
S’il reconnaît qu’il n’y a pas d’essai clinique réalisé pour les formes sévères, le directeur du Centre national de référence contre la grippe, note que « de nombreuses études observationnelles lors des épidémies de grippe sévère montrent qu’il semble réduire le nombre de morts dans les pays qui l’ont utilisé. En 2009, rappelle le Pr Bruno Lina, le Japon, qui a utilisé massivement le Tamiflu contre la grippe A est aussi celui dont le taux de mortalité a été le plus faible pour cette maladie. »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité