Publicité

QUESTION D'ACTU

Les dépassements d'honoraires créent une fracture sanitaire


  • Publié 17.10.2012 à 10h43
  • |
  • |
  • |
  • |


Un candidat à la présidentielle avait promis de réduire la fracture sociale, la ministre de la Santé, elle, s’est engagée à s’attaquer à la « fracture sanitaire ». Car l’ampleur des dépassements d’honoraires coupe aujourd’hui la France en deux, selon une enquête réalisée par le mensuel UFC-Que-Choisir. Demain, médecins et syndicats doivent remettre leur copie sur le sujet. Marisol Touraine a prévenu que, faute d’un accord solide, le gouvernement agirait.
Car, le constat établi par l’UFC est « accablant », commente le journal le Monde. 80% des Français habitent dans une zone où l’accès à un ophtalmologue ou à un gynécologue qui respecte le tarif de la sécu est compliqué. Le pourcentage reste impressionnant pour les pédiatres, 58%, et descend à 27% pour les généralistes. Pour ces derniers, observe le journal, plus de 17 millions de Français sont tout de même concernés.

En utilisant les données de l’assurance maladie, l’association de consommateurs a pu définir des zones à accès difficile et des déserts médicaux en fonction du temps de déplacement nécessaire pour trouver un médecin exerçant en secteur 1. Les grandes villes et les campagnes sont les zones les plus à risque, ce sont les villes moyennes qui s’en sortent le mieux. Les délais d’attente, eux aussi, sont édifiants. En réalisant un testing auprès de plus de 500 praticiens, les auteurs de l’enquête ont montré qu’il fallait attendre 44 jours de plus pour obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologue en secteur 1.

Pour mettre fin à cette « fracture entre ceux qui peuvent se soigner au tarif de la sécu et ceux qui subissent les dépassements », l’UFC-Que choisir propose des solutions radicales. L’interdiction de s’installer dans des zones à forte densité de médecins en secteur 2 ou le plafonnement des dépassements à 40% du tarif de la sécu sont quelques uns des remèdes avancés. « Autant de solutions très éloignées du compromis à minima vers lequel semblent se diriger les syndicats médicaux et l’assurance maladie », estime le journaliste du Monde.

UFC-Que-Choisir

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité