Publicité

QUESTION D'ACTU

Sport santé : un Vidal pour faciliter les prescriptions


  • Publié 13.01.2016 à 08h15
  • |
  • |
  • |
  • |


En quelques années, le « sport santé » s’est imposé dans l’Hexagone, tant du côté des patients que des médecins. Un récent sondage indiquait ainsi que plus de 80 % des praticiens étaient favorables à la prescription d’activité physique. Restait à encadrer légalement cette pratique, ce qui est désormais fait par la loi de modernisation du système de santé, votée solennellement en décembre dernier. Dernière étape pour accompagner les médecins dans leur prescription : leur fournir un outil de référence leur permettant d’adapter au mieux la pratique sportive aux pathologies, mais aussi aux goûts de leurs patients. C’est chose faite, le « Vidal du sport » est désormais disponible, annonce aujourd’hui La Croix.

 

Le projet aura tout de même nécessité cinq années de travail. Il a été initié et porté par l’ancien ministre et médaillé olympique Alain Calmat. L’ancien champion explique dans les colonnes du quotidien s’être attelé à la tâche dès sa nomination à la présidence de la commission médicale du Comité olympique, en 2009 : « La constitution d’un ouvrage recensant toutes les indications et contre-indications médicales de chaque sport est devenue une priorité ».

Disponible sur le site du comité national olympique et sportif français, le Médicosport-santé doit permettre, selon le comité, de passer « du sport dit « pour tous » au « sport pour chacun », c’est-à-dire adapté à la condition de la personne et particulièrement de son état de santé ».

Les médecins pourront ainsi y trouver les activités et entraînements recommandés par pathologie (diabète, maladies métaboliques, cardiovasculaires, cancers…), mais aussi vérifier pour chaque sport s’il convient ou non à un patient. De quoi permettre à ceux qui avaient l'habitude de pratiquer une ou des activités, de les adapter en fonction des années, et des soucis de santé qui peuvent survenir.
« Avec le vieillissement de la population, et le développement du nombre de sportifs en France, dont beaucoup entendent garder une pratique malgré la maladie, les besoins sont immenses », estime Vincent Bouvier, des Editions Vidal.

Pour cette première version du dictionnaire, une vingtaine de fédérations ont déjà participé. Les autres devraient le faire d’ici 2017, date à laquelle une version augmentée numérique sera proposée aux 150 000 praticiens abonnés au Vidal.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité