Publicité

QUESTION D'ACTU

Médicaments : les Etats-Unis font la chasse à la pub TV


  • Publié 07.12.2015 à 09h36
  • |
  • |
  • |
  • |


Parmi les effets secondaires des médicaments, il en est un que les Etats-Unis veulent limiter : la publicité grand public pour ces produits. A tel point que l’American Medical Association (AMA) milite pour l’interdiction des spots TV pour des molécules prescrites par les médecins, relève Le Monde dans son édition du week-end.
« La multiplication des spots dope la demande pour les molécules les plus chères, bien qu'il existe des alternatives moins coûteuses et tout aussi efficaces », s’exclame le Dr Patrice Harris, président de l'AMA, dans une tribune publiée la semaine passée.

Confrontés à une envolée des dépenses pour rembourser des médicaments de plus en plus chers, les Américains remettent en cause cette exception mondiale. A tel point que les candidats aux investitures pour la présidentielle de 2016 en ont fait un thème de prédilection de campagne, observe le quotidien du soir. 

A commencer par Hillary Clinton, qui note que « la quasi totalité des pays industrialisés ont banni la publicité directe au consommateur, car elle gonfle le prix des médicaments et peut inclure des informations déconcertantes ».

Il faut dire que les montants investis dans les publicités TV sont colossaux. Plus de 4 milliards d’euros en 2014, 30 % de plus qu’en 2012. Les molécules pour traiter les troubles de l’érection ou pour calmer la douleur ou les angoisses (Pfizer) arrivent en tête du palmarès.
« Parmi les médicaments les plus en vue, relève la journaliste Chloé Hecketsweiler, l'Harvoni, un traitement contre l'hépatite C. Lancé il y a un an par Gilead, il est soutenu par une campagne dont le coût devrait atteindre 150  millions de dollars. »

Pour certains assureurs américains, les allégations véhiculées par les messages publicitaires sont « souvent à la limite de la légalité » et « incitent les malades à faire pression sur les médecins pour obtenir des médicaments qui ne sont pas toujours efficaces ».
Du coup, les patients qui, faute de moyens suffisants, ne bénéficient pas d’une couverture médicale satisfaisante, risquent de ne plus avoir accès à des molécules innovantes mais très coûteuses.

C’est sans doute la raison pour laquelle 77 % des Américains se disent aujourd’hui préoccupés par le coût des médicaments. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité