Publicité

QUESTION D'ACTU

Harcèlement dans les transports : une campagne pour dire stop


  • Publié 09.11.2015 à 09h21
  • |
  • |
  • |
  • |


Ça commence souvent par un "Mademoiselle" et ça finit par "réponds sa chienne". Entre les deux, des milliers de femmes sont victimes tous les jours de harcèlement sexiste dans le bus ou dans le métro. A cette violence devenue ordinaire, le gouvernement dit « stop, ça suffit ».
Sur les quais de métro de Paris, Lyon, Marseille et de plusieurs réseaux de transports de banlieue, une campagne d’affichage vise à réveiller les consciences des usagers, souvent témoins silencieux des agressions.
« On n’y voit ni jupette, ni grimaces, ni main aux fesses salace », remarque Florence Deguen dans Le Parisien. Juste une ligne de métro dont le nom des stations a été remplacé par les injures que subissent régulièrement les femmes.

Cette initiative, première du genre en France, fait partie des 12 mesures du plan présenté le 9 juillet par Pascale Boistard, la secrétaire aux Droits des femmes, rappelle le quotidien. Des vidéos interactives diffusées sur les réseaux sociaux mettent les victimes et les témoins d’agressions en situation avec plusieurs réactions possibles : mobiliser les autres voyageurs, appeler le numéro d’urgence de la SNCF (3117), envoyer des SMS, prévenir un des 6 000 agents spécialisés dans la lutte contre les violences sexuelles (en Ile-de-France).
Et les pouvoirs publics lancent un avertissement aux agresseurs en leur rappelant que leur conduite peut coûter jusqu’à 22 500 euros d’amende et six mois d’emprisonnement.

Récemment, le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes rappelait un chiffre marquant : 100 % des Françaises ont déjà été victimes de ce type d’agressions, que ce soit dans la rue ou dans les transports en commun.
Et à partir d'aujourd’hui, remarque la journaliste, 100 % des Français ne pourront plus dire qu’ils n’étaient pas au courant. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité