Publicité

QUESTION D'ACTU

Le front des députés contre le tabac


  • Publié 19.03.2015 à 09h46
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que se tient depuis mardi une conférence internationale sur « Tabac ou santé » à Abu Dhabi (Emirats Arabes Unis), les députés de la commission des Affaires sociales sont eux aussi immergés dans la thématique de la lutte contre le tabagisme. Ils ont passé la journée de mercredi à passer en revue les amendements déposés dans le cadre du projet de loi de santé au sujet de la cigarette. Et il y en aurait une bonne centaine, selon Le Figaro.

 

C’est un véritable front de députés qui s’élève contre le fléau sanitaire que représente le tabagisme. En France, ce sont environ 90 000 personnes qui meurent chaque année à cause du tabac. Un chiffre réévalué récemment à la lumière de travaux scientifiques qui ont mis en relation la cigarette avec 7 nouvelles maladies.

 

Si on a beaucoup parlé de la proposition de Marisol Touraine sur le paquet neutre (qu’elle aimerait voir mis en place dès la mi-2016), d’autres propositions sont encore plus radicales. Comme celle du député PS Jean-Louis Touraine qui demande une interdiction pure et simple de la vente de cigarettes à toutes les personnes nées à partir de 2001 !

 

Interviewé par Le Figaro, le député explique : « Si on veut un monde sans tabac, on ne peut le faire avec ceux qui fument déjà car il est extrêmement difficile de se défaire de cette addiction. En visant ceux qui ont aujourd’hui 14 ans, on touche une catégorie de la population qui a priori n’a jamais fumé et donc n’est pas dépendante ».

 

Retiré de l’examen par la commision des Affaires sociales mercredi, l’amendement sera tout de même soumis au vote des députés fin mars, « après un remaniement de l’exposé des motifs », explique Jean-Louis Touraine.

Michèle Delaunay, députée socialiste elle aussi, a déposé pour sa part pas moins de 16 amendements. Elle estime, selon Le Figaro, que le dispositif anti-tabac est insuffisant.

 

Le prix du paquet de cigarettes est aussi remis sur le tapis. Pourquoi ne pas augmenter encore le prix du tabac, puisqu’il est aujourd’hui prouvé que c’est une mesure efficace, voire la seule, pour faire décrocher les fumeurs ?

Selon Marisol Touraine, le prix des cigarettes « est déjà très élevé en France et le choix a été fait de ne pas se concentrer sur cet aspect ». Manière polie d'expliquer qu'il est difficile de prendre des mesures qui déplairaient aux cigarettiers, ou qui induirait des baisses de recettes pour l'Etat ? Car comme le rappelle Le Figaro, aujourd'hui taxes et TVA sur le tabac rapportent 14 milliards d'euros à la France. Une manne dont il semble difficile de se passer.

 

A Abu Dhabi, hier soir, Bill Gates et Michael Bloomberg ont annoncé le financement d'un fonds spécial, destiné à aider les pays en développement qui souhaitent mettre en place des mesures anti-tabac. Cet argent sera destiné plus particulièrement à aider les pays qui doivent faire face aux actions en justice intentées par les cigarettiers. L'Uruguay, premier pays d'Amérique du Sud à avoir interdit la cigarette dans les lieux publics, s'est vu réclamer par Philip Morris pas moins de 25 millions de dollars, pour « viol des accords commerciaux ».

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité