Publicité

QUESTION D'ACTU

Des enfants contaminés in utero au chlordécone


  • Publié 18.09.2012 à 11h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Interdit depuis 1976 aux Etats-Unis, le chlordécone a été utilisé jusqu'en 1993 en Martinique et en Guadeloupe. Cet insecticide servait à protéger les bananiers contre les larves du charençon. Classé "cancérogène possible" pour l'homme, ce perturbateur endocrinien va polluer pendant plusieurs décennies les cours d'eau et la population peut encore ingérer ce produit en consommant certains aliments pollués, des poissons et des fuits de mer. Une étude menée par l'Inserm portant sur 153 nourrissons âgés de 7 mois a permis de détecter du chlordécone dans 56% des cas dans le sang de cordon ombilical et dans 77% dans le lait maternel. S'ils ne mettent pas en évidence de troubles graves, ces résultats montrent néanmoins de légers troubles coginitifs et moteurs chez les bébés exposés in utéro.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité