Publicité

QUESTION D'ACTU

Pornographie : comment en parler avec les ados

Poser des questions autour de la sexualité avant de parler de la pornographie, les interroger sur les autres pour les amener à parler d'eux; ce sont là des moyens pour communiquer avec les ados.

Pornographie : comment en parler avec les ados HALEY/SIPA

  • Publié 17.09.2014 à 06h15
  • |
  • |
  • |
  • |


90% des adolescents ont déjà vu des images ou des films pornographiques, or ils n'ont pas le recul nécessaire pour faire la différence avec la «vraie» vie. Parler de sexualité de façon générale est bon moyen d'aborder ensuite la pornographie. Lorsqu'on est adulte, regarder des films occasionnellement permet de raviver les fantasmes et de stimuler le désir. En revanche, lorsque la vision des films comptent plus que le plaisir échangé avec son partenaire, cela peut conduire à l'addiction. Et dans ce cas, mieux vaut consulter.

Entretien avec le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et spécialiste de la sexualité (1). 

Dr Sylvain Mimoun La chose à ne pas faire, c’est de « l’engueuler ». L’enfant ne comprendrait pas pourquoi ses parents réagissent comme cela. S’ils disent à l’enfant qu’ils savent ce qu’il regardait, il sera bien entendu mal à l’aise. Mais on peut utiliser, ce qu’on appelle, des suggestions ouvertes. C’est à dire que l’on va parler autour du sujet et petit à petit intégrer le sujet dans cette discussion. Par exemple, on peut dire : « est-ce qu’en classe, ils font toujours des réunions d’information sur la sexualité ? ». Ce qui amènera à parler des autres et l’ado se sentira finalement déculpabilisé. Et en parlant des autres, il parlera un peu de soi. Ce qui compte, c’est ce qui est dit mais surtout sur quel ton. Par exemple, il peut dire : « c’est nul, de toute façon pendant ces réunions, les adultes n’arrêtent pas de nous faire peur » et dans ce cas, l’amener à dire pourquoi selon lui ces adultes n’arrêtent pas de leur faire peur et qu’est-ce qui pourrait leur faire peur !!! On amènera le sujet mot par mot pour le dédramatiser. Les parents ne sont pas à la meilleure place pour parler de sexualité avec leurs enfants. Les ados préfèrent parfois en discuter avec les parents d’un copain. Il faut laisser les portes ouvertes à toute discussion mais néanmoins ne pas leur faire un cours sur la sexualité, et encore moins raconter sa propre expérience. 

Entretien avec Sandrine Chauvard

(1) Auteur de plusieurs ouvrages, dont « côté cœur, côté sexe : l’ABC du bonheur à deux », co-écrit avec Rica Etienne et publié aux éditions Albin Michel.


Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité