• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Coronavirus

Covid-19 : malgré le vaccin, le port du masque reste de rigueur

Les doutes sur les risques contagieux des personnes vaccinées font que les gestes barrières vont demeurer de vigueur encore quelque temps.

Covid-19 : malgré le vaccin, le port du masque reste de rigueur Antonio_Diaz/iStock

  • Publié le 04.01.2021 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les vaccins ne protègent pas à 100% contre une nouvelle infection.
  • Le masque permet de réduire drastiquement les risques de transmission qui se font principalement par les gouttelettes.

Vacciné mais toujours masqué. Le début de la campagne vaccinal représente l’espoir d’une sortie de crise sanitaire et de la reprise d’une vie “normale”. Mais avant que tout soit comme avant, il va encore falloir patienter. Les dernières données sur le vaccin de Pfizer, présentées le 31 décembre dans le New England Journal of Medicine, restent floues quant à la contagiosité des personnes vaccinées, justifiant de continuer à porter le masque encore un moment.

Le vaccin n’empêche pas l’infection

Le respect des gestes barrières, dont le port du masque, va s’appliquer pendant encore au moins “plusieurs mois”, a insisté Olivier Véran le 3 décembre dernier en conférence de presse. Jean-François Delfraissy, le président du conseil scientifique, a lui indiqué qu’il va falloir être “extrêmement prudents encore trois à six mois”, au Parisien le 15 décembre dernier. “L’arrivée des vaccins n’aura pas d’impact sur le premier trimestre 2021 et très peu sur le deuxième. Ce début d’année ne sera donc pas différent de 2020”, a-t-il ajouté.

Cette prudence s’explique essentiellement par le fait que les vaccins ne protègent pas à 100% contre une nouvelle infection. “On peut être vacciné et porteur du virus donc potentiellement pouvoir le transmettre”, a confirmé à Pourquoi Docteur Jean-Paul Ortiz, président de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), le 4 décembre dernier. Le vaccin permet d’éviter les formes graves puisqu’il réduit la charge virale et il a été montré que la gravité de l’infection dépend de cette charge virale. En étant vacciné on est donc susceptible d’être porteur et de pouvoir transmettre le virus à des personnes qui ne sont pas vaccinées et qui peuvent potentiellement être atteintes d’une forme sévère de Covid-19. 

Un intérêt confirmé par les études

Le masque reste l’outil le plus efficace pour limiter la transmission du virus. Des chercheurs écossais ont récemment estimé que le port du masque universel permettrait de réduire de 20% les décès liés au virus. Si le vaccin permet de réduire drastiquement la charge virale en cas d’infection, le masque lui est un allié puissant pour casser la chaîne de transmission.

Le nez et la bouche sont les principales voies d’entrée et de sortie du virus. “Couvrir la bouche et le nez avec des matériaux filtrants sert deux objectifs : la protection personnelle contre l'inhalation d'agents pathogènes ou de particules nocives, et le contrôle des sources pour éviter d'exposer d'autres personnes à des microbes infectieux qui peuvent être expulsés pendant la respiration”, a conclu une étude parue dans le JAMA Network le 14 juillet.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité