Publicité

QUESTION D'ACTU

Médicament périmé

Questions sur un médicament anticancéreux périmé administré en France et en Suisse entre 2007 et 2011

Plus de 100 000 flacons d'un médicament anticancéreux périmé ont été distribués par une entreprise Suisse et administrés à des patients en Suisse et en France entre 2007 et 2011. L’occasion pour Pourquoi Docteur de répondre à quelques questions sur les médicaments périmés.

Questions sur un médicament anticancéreux périmé administré en France et en Suisse entre 2007 et 2011 Kris

  • Publié 14.01.2018 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L’histoire de ce médicament anti cancéreux, le  Thiotepa, distribués par le laboratoire Alkopharma, est une banale histoire d’escroquerie à l’initiative d’un petit laboratoire . Cette histoire, fréquente pour les médicaments vendus sur internet, n’aurait pas fait les gros titres, si ce médicament n’était pas un anticancéreux, utilisé pour lutter les cancers de l'ovaire, de la vessie et du sein. 

Le laboratoire falsifiait la date de péremption sur les étiquettes du médicament, dont la durée de vie est de 18 mois. Certains ont été vendus jusqu'à sept ans plus tard.

C’est heureusement rare, car la législation sur les médicaments périmés est claire et surtout très stricte

Officiellement, un médicament a une durée de vie limitée, entre 3 et 5 ans, mais quel est le risque à dépasser la date de péremption ? 

Les avis sont partagés.

Certains considèrent que le seul danger, c’est une petite baisse d’efficacité de la molécule, parce que, pour savoir combien de temps un produit est utilisable, les laboratoires mettent les médicaments dans des conditions de conservation très défavorables : chaleur, humidité, tout y passe et ils regardent comment le produit résiste à cette météo très défavorable. Et ce scénario catastrophe n’est pas le plus probable. Certaines études ont même montrés que la plupart des médicaments reste actifs des dizaines d’années mais le principe de précaution prime dans notre pays. Il est même inscrit dans la constitution.

Pour d’autres  le risque de toxicité existe bel et bien. Un médicament périmé peut donner naissance à des produits de dégradation, plus dangereux que le médicament lui-même.

Reste la loi qui définit une date.

Chacun est libre mais en cas problème, le laboratoire ne pourra pas être tenu responsable si la ligne jaune a été franchie. En revanche, pour les auteurs d’une étude parue dans la revue Archives of internal médecine, accorder des délais de péremption plus longs pour les médicaments les plus stables pourrait avoir un intérêt économique. On estime qu’un tiers des médicaments vendus sont jetés sans avoir été utilisés.

Que faire d’un médicament périmé ?

Lorsqu’un médicament est périmé on le jette, ou mieux encore, on le rapporte à son pharmacien pour qu’il soit recyclé

Quels sont les médicaments les plus fragiles ? 

 En fait, la date officielle indique qu’un médicament est utilisable jusqu’à cette date mais pas forcément qu’il ne l’est plus après… C’est une forme de garantie. Par ailleurs, les pharmaciens insistent sur un point : un médicament ne se réduit pas à son principe actif. La stabilité du produit dépend aussi des excipients et de la forme galénique. Autrement dit, un comprimé, un sirop ou une ampoule injectable ne peuvent pas avoir la même durée de vie. 
Les plus fragiles sont les médicaments liquides et sucrées. Donc, on pense immédiatement aux sirops. Les collyres pour les yeux ont aussi une tendance à se dégrader plus vite. Pas tellement à cause de la température ou de la lumière mais en raison des risques de contamination microbienne. En revanche, les formes solides de produits chimiques simples comme la codéine ou l’aspirine peuvent se conserver des années. La nature même du principe actif a aussi un impact sur la durée d’utilisation d’un médicament.

Où conserver les médicaments

Les conditions de conservation jouent évidemment un rôle central puisque les médicaments ont quatre ennemis : l’eau, l’oxygène, la lumière et la température. La salle de bains n’est donc pas le meilleur endroit pour accrocher son armoire à pharmacie puisque c’est la pièce où le taux d’humidité est le plus important. On n’est pas sous les Tropiques mais presque. Pour éviter d’être agressé par la lumière et l’oxygène, il faut aussi veiller à ne pas dégrader l’emballage. D’ailleurs, la date de péremption ne vaut que si l’emballage est intact.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité