Publicité

QUESTION D'ACTU

Auto-médication

Médicaments sans ordonnance : demandez conseil !

L’association 60 millions de consommateurs a enquêté sur les médicaments sans ordonnance. Selon elle, il faudrait proscrire près de la moitié des médicaments en auto-prescription, plus dangereux que bénéfiques pour la santé.

Médicaments sans ordonnance : demandez conseil ! phodopus/epictura

  • Publié 14.11.2017 à 10h59
  • |
  • |
  • |
  • |


Médicaments contre le rhume, la toux, ou encore la grippe. Certains sont plus dangereux qu’utiles. L’association 60 millions de consommateurs a réalisé une étude sur 62 médicaments vendus sans ordonnance. Près de la moitié sont à proscrire, car le rapport bénéfice/risque est désavantageux.

Ainsi, 45% des médicaments évalués sont à éviter et 33% sont jugés passables, leur efficacité est faible ou alors non prouvée, mais ils sont bien tolérés. Seulement 21% des produits analysés sont bien évalués.

Anti-rhumes : méfiance

Parmi les médicaments à éviter, les anti-rhumes. Ils contiennent deux à trois composés actifs : un vasoconstricteur (pour déboucher le nez), un antihistaminique (pour lutter contre le nez qui coule) et du paracétamol ou de l’ibuprofène (contre le mal de crâne). Avec ce genre de médicaments, il y a un risque de surdosage et d’effets indésirables (accident cardio-vasculaire ou neurologique, vertige…).

Par ailleurs, ils contiennent parfois de la pseudoéphédrine, un vasoconstricteur qui n’est pas sans risqué chez certains malades. Pour décongestionner le nez, la pseudoéphédrine contracte les vaisseaux sanguins et augmente le diamètre des cavités nasales. Sauf que prise par voie orale, cette substance contracte tous les vaisseaux sanguins du corps. Ce qui peut avoir des conséquences graves au plan cardiaque ou neurologique.

Anti-toux : à éviter

Enfin, les médicaments contre la toux sont en majorité peu recommandés du fait de leur composition. Sur l’ensemble de ceux analysés, seul un est à privilégier. Ce qui serait lié au fait que depuis juillet, les sirops pour la toux à base de dextrométhorphane sont vendus seulement avec une ordonnance. Or, eux, étaient jugés efficaces.

Avant d’avoir recours à l’automédication, mieux vaut donc bien lire les notices et pictogrammes, et ne pas hésiter à demander conseil au pharmacien.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité