Publicité

QUESTION D'ACTU

Décès prématuré

Sédentarité : se lever toutes les 30 minutes pour limiter les effets néfastes

La sédentarité favorise les décès prématurés. Limiter ce risque est possible. En se levant toutes les 30 minutes, il est réduit de manière significative.

Sédentarité : se lever toutes les 30 minutes pour limiter les effets néfastes stockasso/epictura

  • Publié 13.09.2017 à 13h36
  • |
  • |
  • |
  • |


Métro, boulot, dodo. La vie de bureau n’a pas que du bon… La sédentarité qu’elle impose augmente fortement le risque de décès prématuré. D’après une étude menée par l’université Columbia (Etats-Unis), il ne s’agit pas seulement du temps passé assis au cours de la journée. Se lever régulièrement entre deux tâches est également important, expliquent les chercheurs dans Annals of Internal Medicine.

C’est sans doute la première fois qu’une équipe de scientifiques s’intéresse aux périodes d’inactivité dans une journée. Pour mesurer cela, 8 000 adultes vivant à New-York ont été invités à porter des accéléromètres à la taille. Cela a permis de mesurer à quelle fréquence ces participants se levaient, et surtout combien de temps ils passaient sans bouger de leur siège.

A partir de ces données, les Américains ont analysé l’impact de deux éléments : la sédentarité totale – soit le temps d’inactivité cumulé – et la sédentarité ponctuelle. En moyenne, les volontaires restaient assis 12,3 heures par jour. Les périodes d’immobilité duraient généralement 11 minutes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

De nouvelles recommandations

Sans surprise, ne pas marcher suffisamment augmente le risque de décès précoce. Mais la station assise prolongée n’est pas plus enviable. Au-delà de 13 heures par jour, cette posture double le risque de décès prématuré.

Cela vaut aussi pour ceux qui ne se lèvent pas pendant 60 à 90 minutes d’affilée. La relation est dose-dépendante, soulignent les scientifiques. Autrement dit, plus la station assise se prolonge, plus le risque est élevé.


Ces résultats sont d’autant plus inquiétants que la majorité de la population a un mode de vie sédentaire. Un conseil simple permet de limiter les dégâts de ces habitudes : se lever toutes les 30 minutes pour effectuer quelques pas. De fait, ceux qui avaient adopté ce geste étaient les moins à risque.

Au vu de ces conclusions, les chercheurs plaident en faveur d’une évolution des recommandations officielles. Plutôt que de fixer des objectifs d’activité physique au cours de la semaine, celles-ci auraient tout intérêt à indiquer l’intérêt de bouger toutes les 30 minutes.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité