Publicité

QUESTION D'ACTU

Nutrition

Comment bien manger au ski

La dépense calorique d'un skieur est élevée. Non seulement par la débauche musculaire de l'activité, mais aussi par le simple fait d’affronter le froid. Le Dr Patrick Serog  donne quelques conseils nutritionnels pour skier au mieux.


  • Publié 15.03.2013 à 11h56
  • |
  • |
  • |
  • |


Quelque soit votre niveau de ski, vous devez apporter une attention toute particulière au contenu de votre assiette pour profiter au mieux de tous les sports de glisse d'hiver. L'alimentation joue en effet un rôle déterminant sur les performances sportives mais surtout sur votre forme ski aux pieds, tandis qu'un vide énergétique vous gâchera le plaisir de glisser. Alors, pour skier au maximum de vos capacités, glissez les bons aliments dans vos menus. Suivez es précieux conseils du Dr Patrick Serog, médecin nutritionniste. 


Les réponses du Dr Patrick Serog,
médecin nutritionniste à Paris


Comment faire le plein d’énergie la semaine avant le ski ?

Quel petit déjeuner dois-je prendre avant ma journée de ski ?

Pour le déjeuner, que nous conseillez-vous ?

L'importance des collations et de l'hydratation pendant une journée de ski ?

Pour lutter contre le froid, faut-il manger plus gras ?

Et si je mange des pâtes tous les jours ?

De quoi doit se composer l’après-ski sur le plan nutritionnel ?


pourquoi-docteur: Comment faire le plein d’énergie la semaine avant le ski?

Dr Patrick Serog: Le ski ça va demander une dépense énergétique particulière qui va être surtout riche en glucide. On va utiliser pendant cette période le stock de glycogène de notre organisme. On aura donc besoin de le gonfler à bloc avant de partir au ski. Car il sera nécessaire au bon rendement de vos muscles. Pour cela, il va falloir que vous mangiez beaucoup de féculents, à peu près tous les jours, justement pour augmenter votre réserve. Ainsi, croyez-moi, vous arriverez à la montagne dans de bonnes conditions pour skier. 


 

Quel petit déjeuner dois-je prendre avant ma journée de ski ?

Dr Patrick Serog: Pour un skieur, il faut un petit déjeuner copieux pour plusieurs raisons. La première, c'est qu'il va en général dès le matin aborder un froid intense. Et il faut également qu'il s'hydrate. On pourrait dire qu'un petit déjeuner idéal, ça serait de prendre une boisson, un jus de fruit, de manger par exemple des flocons d'avoine avec du lait qui auront un effet de rassasiement et de satiété important. S'il n'aime pas ça, le skieur peut prendre dans ce cas là du pain, mais un pain avec une farine la moins blutée possible, c'est-à-dire une farine plus complète. Il va pouvoir manger également du jambon, ou bien du fromage blanc ou un yaourt, auquel on va rajouter de la confiture. On aura finalement un repas à la fois protéique, glucidique. Et pour s'hydrater un maximum on peut boire un, deux ou trois verres de thé sans aucun problème.  


 

Pour le déjeuner, que conseillez-vous ?

Dr Patrick Serog: Le déjeuner c'est très variable en fonction de ce que l'on choisit. Si l'on choisit un restaurant d'altitude, on va prendre un plat principal, et on va prendre en général un dessert et une boisson. Certains quand il fait très beau vont piquer-niquer. Le pique-nique va permettre d'apporter une alimentation un peu plus adaptée à l'effort que l'on va produire. On aura du pain, on aura des tomates, du jambon du fromage et également un fruit avec une boisson. Et puis il y a ceux qui voudraient sauter le repas. Alors ça, je ne conseille pas. Parce qu'à la montagne on va utiliser assez rapidement ses sucres dans la première partie de la matinée et il est absolument indispensable de les recharger. 


 

L'importance des collations et de l'hydratation pendant une journée de ski ?

Dr Patrick Serog: Il est nécessaire de boire. Evidemment, on pense tout de suite au vin chaud, mais ce n'est forcément une bonne idée. D'abord parce qu'il y a de l'alcool. Et, ensuite on va se refroidir assez vite avec l'alcool. Le mieux c'est de prendre des boissons chaudes comme le thé ou bien le chocolat. Par exemple, un chocolat chaud ça va être très bien et ça va apporter des protéines, du sucre, que l'on va utiliser rapidement. Ce qui n'aiment pas ça ils peuvent prendre du café léger et puis ils vont prendre une boisson supplémentaire avec de l'eau ou un jus de fruit. Mais il est important d'apporter et de l'eau et des sucres de telle manière à ce que, on puisse lutter contre la déshydration qui va entraîner je vous le rappelle, des crampes.

 

Pour lutter contre le froid, faut-il manger plus gras ?

Dr Patrick Serog: Non, pour lutter contre le froid on n'a pas besoin de manger plus gras. Nous avons une quantité de graisses qui est tout à fait suffisante dans notre corps. Et on n'a absolument pas besoin comme on le pense à la montagne de manger gras. Il faut manger sucré et boire abondamment. Vous pouvez également suivre une cure de vitamine C 15 jours avant et pendant le séjour. Elle va renforcer vos défenses immunitaires au même titre que les adaptogènes comme le ginseng que vous pouvez utiliser pour combattre les refroidissements et la fatigue. 


 

Et si je mange des pâtes tous les jours ?

Dr Patrick Serog:  Les pâtes c'est un très bon aliment, mais il faut les faire al dente. En les faisant al dente, on va avoir en fait une métabolisation, une utilisation plus lentes de ces sucres dans notre corps. Et cela va être favorable à l'effort que l'on va produire. 


 

De quoi doit se composer l’après-ski sur le plan nutritionnel ?

Dr Patrick Serog: Il peut y avoir une collation quand on rentre du ski on peut se prendre une crèpe et c'est très bien. L'après-ski ça va être surtout le dîner. C'est un moment important pour préparer le lendemain. Surtout qu'après le 2ème et 3ème jour de ski, on a un pic de fatigue. On va pouvoir prendre une soupe de légumes qui va nous hydrater beaucoup et il faudra un apport protéique par exemple sous forme de viande, de poisson ou d'oeuf tout simplement. Et on va prendre des féculents de nouveau, il faut en prendre à chaque repas. Et pour finir, on va prendre un dessert lacté qui pourra nous apporter à la fois des protéines et diminuer un petit peu l'acidité des muscles qu'on aura engorgé au cours de la journée.


 

Et la raclette, est-ce qu’il vaut mieux l’éviter? 

Dr Patrick Serog: Alors la raclette bien sûr que c'est lourd, mais la raclette c'est un grand moment de convivialité et de plaisir. Il n'y a aucune raison de l'éviter. Mais simplement on peut dire qu'il ne faut pas en manger tous les jours.


 

Propos recueillis par Bruno Martrette

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité