Publicité

QUESTION D'ACTU

Retrouver les fibres par étapes

Les Français ne consomment pas assez de fibres pourtant nécessaires pour notre santé. Des moyens simples permettent d'y remédier à condition de procéder par étapes.


  • Publié 13.12.2012 à 20h11
  • |
  • |
  • |
  • |


Les fibres sont des glucides non digestibles qui proviennent de différentes sources alimentaires. L'apport conseillé est d'au moins 25 à 30 g par jour. Elles ont plusieurs effets bénéfiques: lutte contre le surpoids et la constipation, régulation du taux de sucre dans le sang, prévention contre le cancer du côlon et les maladies cardio-vasculaires. Où en trouve-t-on? Comment en consommer plus au quotidien? Ces questions, le Dr Patrick Serog y a répondu pour nous.

    

Les réponses du Dr Patrick Serog,
médecin nutritionniste à Paris

pourquoidocteur.com : Pourquoi les fibres sont-elles si importantes pour notre organisme ?

Dr Patrick Serog : Elles vont augmenter le volume du bol fécal et donc permettre un transit intestinal normal. Elles vont aussi éliminer un certain nombre de toxines dans l’intestin et les entraîner dans les selles.


Quels sont les risques pour la santé si l’on n’en consomme pas assez ? 

Dr Patrick Serog :  Il y a des risques de constipation et d’augmentation de la fréquence du cancer colorectal, des risques donc pour le gros colon.



Vous mettez en garde les personnes contre une surconsommation brutale de fibres...

Dr Patrick Serog : Si on consomme brutalement une grande quantité de fibres, on risque de déclencher une irritation de la muqueuse colique et donc d’avoir très mal au ventre tout particulièrement avec les crudités, plus qu’avec les cuidités. Parce que les fibres non cuites sont souvent plus longues et plus dures, elles vont irriter la muqueuse. Il faut donc les augmenter de manière très progressive.


Comment remonte-on progressivement le dosage de fibres ? 

Dr Patrick Serog : Par étapes, on ne va pas prendre des crudités tous les jours. Au début, c'est une portion de crudités une fois tous les 3 jours et ce ne que progressivement que l’on va augmenter la fréquence. Pour les légumes, et en cas de colon irritable, il vaut mieux commencer par prendre des purées de légumes puis par la suite des légumes entiers, cuits.


Comment optimiser  notre consommation de fibres ? Où peut-on en trouver? 

Dr Patrick Serog : Dans toutes les crudités (salades) mais aussi dans les légumes verts, rouges, jaunes. On en trouve aussi en grande quantité dans les légumes comme le fenouil. Surtout ne pas oublier les fruits (framboises, fruits rouges) mais aussi le pain, les biscottes, et les légumes secs également. Avec tout ça, on atteint sans problèmes les 25 grammes par jour conseillés.


Quelles sont les petites  astuces du quotidien?   

Dr Patrick Serog :  Il faut prendre une entrée et ne pas oublier de prendre des fruits à la fin des repas. Il faut avoir un repas le plus complet possible (entrée, plat,  laitage, dessert). Ainsi, on nourrit parfaitement notre corps avec tous les nutriments dont il a besoin pour être en bonne santé.


Que pensez-vous des conclusions du Pr Serge Hercberg sur la composition du pain ? 
Dr Patrick Serog : Il propose d’utiliser une farine avec plus de minéraux pour améliorer la densité du pain et augmenter ainsi la quantité de fibres. D’après moi, c’est une très bonne idée surtout que la farine de type 80 est très agréable à manger et on devrait multiplier les pains avec cette farine-là. On pourrait alors avoir une quantité de fibres plus importante au niveau de la population générale.


D’après une enquête Nutrinet Santé, les cadres consommeraient moins bien que les ouvriers. Pourquoi ?
Dr Patrick Serog On retrouve malheureusement ces conditions générales dans les différentes couches de la population française. Lorsqu’on a un moindre revenu on mange moins bien. Il faut donc porter des efforts sur cette population là en les incitant à manger des aliments plus riches nutritionnellement et qui ne sont pas forcément plus chers. C’est une politique de santé que les gouvernements devraient prendre.

 
La fracture alimentaire. Des solutions pour y remédier ? 

Dr Patrick Serog :. Aujourd’hui beaucoup d’associations en France s’occupent de ces populations. C’est un bon moyen de pénétrer ces milieuxsurtout sensibles à une communication de bouche à oreille plus qu’à une communication par la radio ou la télévision. Des membres de ces associations vont par exemple cuisiner avec eux et les pousser à avoir une alimentation légèrement différente.

 

 

Propos recueillis par Bruno Martrette  

 


Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité