Publicité

QUESTION D'ACTU

Air, bruit, portable, maison

Des nids à pollution sous nos toits

Téléphones portables, lignes à haute tension... Leurs ondes font peur mais les dangers seraient ailleurs : dans la pollution de l'air et le bruit de nos vies modernes. Ils font des milliers de victimes.


  • Publié 11.06.2012 à 15h50
  • |
  • |
  • |
  • |


Depuis la révolution industrielle, notre environnement s'est enrichi d’environ 100 000 molécules chimiques. Si elles nous simplifient la vie, notre corps n'y avait lui jamais été confronté. Or nous y sommes continuellement exposés via l'air de nos maisons: formaldéhyde issus des cigarettes, détergents et colles, phtalates émis par les  sols en vinyle, retardateurs de flammes bromés dégagés par les composés électroniques ou les « doudous »...). Le contact avec les produits cosmétiques, nos aliments contaminés via les contenants alimentaires (bisphénol A et phtalates des plastiques) ou la chaîne alimentaire (pesticides, PCB, dioxine...) sont autant de dangers sous nos toits.

Certains ont des effets irritants ou allergènes, d'autres sont des cancérigènes certains, comme le formaldéhyde. D'autres encore ont des impacts plus pervers en bloquant, mimant ou gênant l'action de nos hormones naturelles.
Les chercheurs les appellent les « perturbateurs endocriniens ». Ces substances chimiques sont suspectées d'être impliquées dans les troubles de la fertilité (baisse du nombre de spermatozoïdes chez les garçons, puberté plus précoce chez les filles), mais aussi dans les « épidémies » de diabète, d’obésité...  et même dans les troubles de comportement des enfants.

Gaëlle Lahoreau
Sciences et Santé, le magazine de l'Inserm

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité