Publicité

QUESTION D'ACTU

Les asticots nettoient les plaies


  • Publié 15.05.2012 à 06h00
  • |
  • |
  • |
  • |


On peut les trouver dans la nourriture avariée, mais ils pourraient aussi entrer dans la composition de pansements ! Une nouvelle technique de cicatrisation avec des asticots vient de montrer une certaine efficacité un tant soit peu ragoûtante !
Ragoutante certes , mais pas nouvelle : l’asticot-thérapie est reconnue comme traitement des plaies en France  ainsi qu’aux Etats-Unis depuis 2004. Ces asticots font concurrence aux sangsues qui avaient été proposées pour réduire l’excès de sang qui s’accumule dans une plaie ou encore pour rétablir la circulation sanguine après une greffe de peau, par exemple. La sangsue porte bien son nom : elle absorbe le sang en excédent et stimule la circulation gràce à  sa salive.

Et les acticots  eux qu’est ce qu’ils font ?
Ils sont aussi utilisés pour des problèmes de circulation et de manque de sang. L’étude qui vient d’être faite sur ces asticots porte sur des plaies chroniques près des chevilles :  ce sont des ulcères de jambes, dûs à des problèmes veineux et à des varices . Un vrai cauchemar pour les médecins parce que ces plaies mettent un temps fou à cicatriser et encore... quand elles cicatrisent..

Donc il suffit de faire un pansement ... aux asticots... et tout rentre dans l’ordre?
Tout au moins au début du traitement, si on en croit l’étude d’une équipe française, publiée dans une revue très sérieuse, qui a comparé le traitement conventionnel des ulcères au traitement  aux asticots. Ils ont enfermé dans chaque pansement, 80 asticots, issus d’œufs désinfectés de mouches vertes ... Pourquoi vertes ? Parce que ces asticots ne consomment que les tissus morts d’une plaie et ainsi, ils la nettoient . Ce qui permet l’apparition de tissus neufs et le démarrage de la cicatrisation. Et enfermés dans un pansement, les asticots ne peuvent pas se sauver et font leur boulot en boulotant les tissus morts.

Concrètement quels sont les résultats de l'étude et comment réagissent les patients ?
Pendant les 8 premiers jours les asticots sont plus efficaces que le traitement classique. Mais ce bon résultat ne se poursuit pas et les auteurs se demandent s’il ne faut pas doubler la dose d’asticots... En tous les cas les patients n’expriment aucune réticence, aucun dégoût et ont même souhaité ce traitement . Ils ressentent peu de douleur et parlent de fourmillements . Alors après sangsue et asticot..à  quand les fourmis ?

 
Référence :

Archives of Dermatology, vol. 148, n° 4, avril 2012. Doi:10.1001/archdermatol.2011.1895
Maggot Therapy for Wound Debridement

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité