Publicité

QUESTION D'ACTU

La contraception d’urgence


  • Publié 26.07.2013 à 06h00
  • |
  • |
  • |
  • |


On appelle la contraception du lendemain, ou contraception d’urgence, une mesure d’exception que le médecin prescrit ou conseille après un rapport non ou mal protégé, quel que soit le moment du cycle. Le médecin est toujours un peu embêté de parler de la contraception d’urgence, parce qu’il ne devrait s’agir que d’une situation exceptionnelle si le travail d’information préventif a été bien fait ; en aucun cas ce ne doit être une méthode régulière de contraception.
 

Toutefois les femmes, en particulier les jeunes filles, doivent être informées de l’existence de ces moyens, parce qu’il est important de les mettre en œuvre le plus rapidement possible après le rapport.

Il existe plusieurs situations qui l’imposent.


D’abord, l’oubli de la prise de la pilule ! Il est beaucoup plus fréquent qu’on ne le croit. S’il y a eu plus de deux oublis et des rapports dans les cinq jours précédents, le risque de grossesse est important. Tout comme en cas d’accidents lors de l’utilisation de préservatifs, des accidents, eux aussi, relativement fréquents. Enfin, les femmes qui pensent que, lorsque leurs règles sont extrêmement régulières, elles peuvent calculer avec précision les dates « dangereuses » ne savent pas que la nature est beaucoup plus complexe qu’un simple chronomètre, ne serait-ce que par la durée de vie d’un spermatozoïde, elle aussi très variable.

Bref, lorsqu’il y a un doute, d’autant plus si le partenaire est mal connu, il existe deux solutions.


La première est celle qui est la plus utilisée en France. On l’appelle la pilule du lendemain. C’est une contraception de rattrapage qui doit être utilisée dans les 120 heures après le rapport. Cette pilule est en vente libre dans les pharmacies et gratuite pour les mineures. Attention, cette protection bien tolérée n’est pas un moyen contraceptif à répéter, et surtout, n’est pas valable pour les rapports suivants.

En cas de retard de règles de plus de 5 jours ou de règles modifiées, il faut faire un test de grossesse, car l’efficacité n’est pas garantie à 100 %.


L’autre méthode de contraception d’urgence utilisée par les femmes américaines, mais très peu en France, est le stérilet. C’est dommage que les femmes françaises l’ignorent dans leur grande majorité, car cette méthode qui marche très bien peut être gardée définitivement si la femme le souhaite.

Le stérilet, que l’on appelle aussi « dispositif intra-utérin », est la contraception la plus utilisée dans le monde, mais loin derrière la contraception orale en France.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité