Publicité

QUESTION D'ACTU

La voix, une affaire de souffle


  • Publié 24.07.2013 à 06h00
  • |
  • |
  • |
  • |


On pense toujours que le miracle de la voix est dû à la vibration de cordes, les cordes vocales, et l'on fantasme immédiatement sur ce merveilleux violon que nous a fourni la nature. Or si l’on parle effectivement de cordes vocales, celles-ci n’ont absolument rien à voir avec des cordes. En fin de compte, on devrait plutôt parler de lèvres et de trompette plutôt que de violon. Le nom de « cordes » vient du fait qu’avec les instruments d’examen dont on disposait autrefois, on ne voyait vibrer que la bordure de ces lèvres, le reste demeurant caché dans le pharynx, la partie de notre corps où naît réellement la voix.


La vibration des cordes vocales se fait d’ailleurs sur un pharynx fermé. Elles fonctionnent un peu comme les lèvres lorsque l’on siffle : pressées l’une contre l’autre, en soufflant de l’air à travers, l’écartement laisse passer un peu d’air puis les lèvres se referment. Les cordes vocales se comportent à la manière d’un vibrateur dont la fréquence de fonctionnement se contrôle, heureusement, de façon inconsciente.
Il existe deux mécanismes laryngés qui participent à notre voix. On les illustre facilement avec un petit exercice simple. Faites la sirène. D’abord avec un son montant, pour les hommes…, ou descendant… pour les femmes. Vous allez remarquer qu'il y a une cassure au milieu de ces vilaines vocalises. C’est à ce moment-là qu’un mécanisme s’est substitué à l’autre.
Le premier mécanisme est celui dont se servent préférentiellement les hommes après la mue. L’autre, c’est celui des enfants et des femmes ! La voix de tête est cette voix très aiguë produite par le mécanisme de référence de la femme. L’homme peut également l’imiter, mais comme il possède moins bien le mécanisme des aigus, on parlera alors de voix de fausset. A contrario, si la femme essaye d’utiliser prioritairement le mécanisme masculin, il s’agira d’une voix de poitrine ou grosse voix.


Et la voix chuchotée, me direz-vous ? Eh bien dans ce cas, la production sonore ne vient pas de la vibration des cordes vocales, mais d’un bruit de frottement dû au passage de l’air avec une certaine pression entre des cordes vocales rapprochées, mais pas totalement jointes. La voix chuchotée n’est pas véritablement un son, mais un bruit au sens physique du terme. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité