Publicité

QUESTION D'ACTU

Les femmes au coeur fragile


  • Publié 02.12.2011 à 00h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Avoir une tension supérieure à 14 / 9 reste la première  maladie de notre pays en terme de nombre de malades qui souffrent de cette pression trop importante dans leurs artères avec tous les risques que cela suppose en particulier d’infarctus du myocarde et d’accidents vasculaires cérébraux…
 

 Mais tout cela n’est pas nouveau. Elle est où l’actualité ?
 

 Que les médecins spécialistes, qui sont réunis sous la bannière du comité de lutte contre l’hypertension,  en ont marre de disposer des bons outils diagnostics et des bons médicaments pour s’apercevoir qu’en fait,  plus de la moitié des gens ne se traitent pas ou le font de façons dilettante. Alors les chiffres remontent et, comme c’est une maladie silencieuse, avant le gros pépin,  tous ces gens ont la fausse impression d’être protégés alors qu’ils sont à risque. Il est donc prévu de la part des médecins un gros effort de dépistage et d’information pour qu’à l’horizon 2015,  75% de ceux qui en ont besoin soient équilibré.Et puis l’actualité c’est aussi l’hypertension de la femme.
 

Les vaisseaux de la femme, comme son cœur,  sont plus fragiles ?
 

On pensait plutôt l’inverse. Les hormones féminines protègent le cœur mais il existe deux situations qui gomment cet effet : la ménopause bien évidemment, puisque les hormones ne sont plus au rendez-vous et comme la femme vit beaucoup plus longtemps, à long terme les problèmes rejoignent ceux de leurs compagnons. Et puis parité oblige, le stress, le travail épuisant et la cigarette sont désormais partagés par les femmes avec les dégâts qu’ils supposent.   Au cours des dix dernières années, c’est chez les femmes trentenaires que la fréquence du surpoids et de l’obésité a le plus augmenté. Il y a aussi la grossesse et la pilule qui font mauvais ménage avec l’hypertension.

 

Et que peut-on faire ?
 

 Et bien le comité de lutte contre l’hypertension va en faire le thème de sa campagne dans quelques semaines, ce qui vous donnera l’occasion de le détailler pour convaincre les femmes, de l’importance de s’intéresser très précocement à ses chiffres tensionnels

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité