Publicité

QUESTION D'ACTU

Surveiller sa glycémie


  • Publié 11.11.2011 à 00h00
  • |
  • |
  • |
  • |


En  médecine on dit souvent, en parlant d’une maladie, qu’il s’agit d’une épidémie silencieuse ; par exemple, l’hypertension artérielle ou les excès de cholestérol.

Et bien le diabète est la seule à vraiment  mériter ce qualificatif. Un médecin ne doit plus dire comme je l’ai malheureusement entendu:  « Vous avez un peu de sucre dans le sang… C’est un petit diabète, il va falloir faire attention à ce que vous mangez ! ». Il n’y a, en effet, pas de « petit diabète » mais plutôt de grandes complications à prévoir si l’on ne prend pas les mesures énergiques que suppose cette défaillance du mécanisme de régulation du sucre dans notre corps.
 

 Et qui dit silencieux signifie qu’il n’ya pas de symptômes pour alerter ?
 

 En effet, cette maladie souffre de son manque de symptômes pendant la vingtaine d’années pendant lesquelles, en silence, elle tisse sa toile. Car le sucre fait des ravages partout. De la tête au pied pourrait-on dire, car il faut rappeler que le diabète est la première cause de cécité dans le monde et la première également d’amputation des pieds.
 

Cela touche combien de personnes en France ?
 

Plus de trois millions ; plusieurs centaines de millions de personnes à travers le monde.  Une situation d’autant plus regrettable,   que l’on dispose d’un traitement très efficace.

Les médicaments mais le plus tard possible car il y a mieux, moins dangereux, aussi efficace et écologique :  le régime, bien évidemment, et l’activité physique. C’est particulièrement vrai pour cette maladie. On peut vaincre en effet un diabète naissant rien qu en pratiquant 45 minutes d’activité physique 3 fois au minimum par semaine. Je sais que cela demande un effort dans un monde qui a tendance à considérer que le comprimé résout tout. Ce qui est faux et bientôt hors de nos moyens.
 

 Comment savoir si on est diabétique ?
 

Une seule façon, doser l’excès de sucre dans le sang. Cet examen très simple s’appelle la glycémie. En dessous de 1 gramme 10 par litre, vous pouvez dormir tranquille. Entre 1,10 et 1,25 c’est ce que l’on appelle un état pré-diabétique qui doit être vérifié soigneusement. Au-dessus de 1 gramme 25, il s’agit d’un diabète.  C’est un examen simple… pourtant  beaucoup  de gens ignorent encore leur maladie. Parce qu’il n’est pas systématiquement prescrit comme il devrait l’être,  c’est-à-dire chez tout le monde après 45 ans et dès 30-35 ans s’il y a des antécédents de diabète dans la famille.  

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité