Publicité

QUESTION D'ACTU

Dissoudre le caillot après un AVC


  • Publié 01.03.2013 à 16h48
  • |
  • |
  • |
  • |


Un traitement a révolutionné le devenir des personnes qui font une attaque cérébrale. Est-ll efficace à long terme
Et bien oui ! 3 ans après une attaque cérébrale liée à un caillot, 3 ans après le débouchage de l’artère grâce à la thrombolyse, des neurologues viennent de montrer que près de 4 patients sur 10 récupèrent complètement. Entendez par là, qu’ils n’ont aucune séquelle neurologique avec des activités et une autonomie parfaitement conservées. C’est la 1ère fois qu’une étude montre des résultats à si long terme , les autres s’arrêtant à 3 ou 6 mois.

Mais il reste quand même 6 patients sur 10 qui sont en moins bonne forme ?
Effectivement sur les 6 patients sur 10 qui ont une évolution moins favorable , la moitié a gardé des séquelles allant du handicap léger à plus marqué, mais qui diminue encore dans les 3 ans après l’accident. Par contre, l’autre moitié est décédée, soit 3 patients sur 10, ces décès survenant relativement tôt dans le 1er mois qui a suivi l’accident. Il ne faut pas oublier que l’AVC reste la 3ème cause de mortalité en France.

Sauf si on intervient très tôt et on dispose de près de 4h30 pour injecter le produit qui débouche l’artère.
Oui c’est vrai. Mais plus vite ce produit est injecté, mieux c’est. La limite pour être efficace est passée de 3 h à 4 h 30. En dehors de la perte de connaissance ou de la paralysie, on peut être alerté par des petits signes : une déformation de la bouche, une faiblesse d’un côté du corps dans un bras ou une jambe, des troubles de la parole. C’est  peu spectaculaire et assez banal, mais ces symptômes doivent inciter à appeler immédiatement le 15

Et le produit qui est injecté fait fondre la caillot.  Mais est ce qu’il ne risque pas de faire saigner aussi ?
En quelque sorte, il agit comme du destop que vous mettez dans vos canalisations, un destop qui a révolutionné le devenir des AVC. Mais effectivement il y a toujours un risque de saignement . Et une étude française du Pr Amarenco de l’hopital Bichat à Paris,  vient juste de montrer qu’il y aurait un palliatif à ce saignement : du HDLcholestérol, oui l’injection de bon cholestérol permettrait de diminuer ce risque de saignement et protègerait le cerveau. Ces études ne sont pour l’instant que chez le rat, mais sont pleines d’espoir !



Référence   

Neurology: Long-term outcome in stroke patients treated with IV thrombolysis

Conférence de presse du Pr Amarenco - Inserm

 

 

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité