Publicité

QUESTION D'ACTU

Se protéger du froid


  • Publié 25.01.2013 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Le froid et la neige se sont installés sur la France, quelles sont les personnes qui doivent s’en méfier en priorité ?
Les personnes considérées comme particulièrement vulnérables au froid sont les nourrissons, les personnes âgées et les malades souffrant de pathologies chroniques cardiovasculaires et respiratoires ou de diabète, et n’oublions pas les personnes sans abri...

Quelles sont les conséquences physiologiques ?
Le grand froid demande des efforts supplémentaires à l'organisme, notamment au coeur, qui bat plus vite pour éviter que le corps ne se refroidisse. Il est donc recommandé de limiter les gros efforts, surtout pour les personnes âgées et les malades chroniques.

 Est-ce que les amateurs de footing par exemple, ou les amateurs de sport de plein air doivent s’abstenir ?
Il ne faut pas exagérer non plus, si on est en bonne santé, on peut continuer à faire du sport mais il faut prendre ses précautions. Il ne faut pas zapper la phase d’échauffement, car quand il fait froid dehors, vos ligaments, vos tendons et vos muscles mettent plus de temps à se décontracter et le sang circule moins bien dans les bras et les jambes. Il est donc encore plus important de faire un échauffement plus long pour mettre en marche la machine.

Est-ce que le froid favorise les infections pulmonaires ?
Le froid peut avoir des conséquences sur les voies respiratoires. Le froid sec peut favoriser les crises d'asthme, car les bronches se rétrécissent. Le froid humide favorise lui les infections broncho-pulmonaires, car ce type de météo favorise la propagation des virus…

Donc avant de sortir, vous recommandez le port du cache nez, mais aussi des gants ou des moufles…
Oui, et vous pouvez ajouter un bonnet et une paire de bonnes chaussures… Pour affronter le froid, il faut sortir couvert, ne serait-ce que pour éviter les engelures aux mains, aux oreilles, ou aux pieds. Je rappelle que les petits vaisseaux sanguins peuvent aussi souffrir des changements brutaux de température.

Un verre d'alcool pour se réchauffer ?
Non, l’alcool est inutile pour lutter contre le froid, au contraire, l'alcool diminue la vigilance et empêche de ressentir les prémices du froid et donc de se défendre…

A quel moment parle-t-on d’hypothermie ?
Dans des environnements moyennement froids, la température centrale du corps ne chute habituellement pas plus de 1 ou 2 °C, en-dessous de 37 °C en raison de la capacité d'adaptation du corps. Cependant, si le corps est exposé à un froid intense sans vêtements adéquats, il est incapable de compenser la perte de chaleur, et la température centrale commence à chuter. On parle d’hypothermie modérée en dessous de 35°C, la personne est alors prise de frissons intenses et a dû mal à coordonner ses mouvements.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité