• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Le portable au bloc opératoire


  • Publié le 10.01.2012 à 06h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Non seulement, le téléphone portable n’est plus interdit à l’hôpital mais il est même très présent au bloc opératoire. En effet, chirurgiens et anesthésistes ne laissent pas leur téléphone portable au vestiaire… Surfer sur internet au beau milieu d’une intervention chirurgicale est même fréquent, selon une récente enquête présentée au congrès de la Société américaine d’anesthésie.
Une autre étude parue quelques mois plus tôt faisait le même constat chez les perfusionnistes, ces professionnels qui maintiennent artificiellement la circulation sanguine pendant les opérations à cœur ouvert notamment. Et bien, 55% d’entre eux téléphonent pendant ces opérations et près de la moitié envoie des textos. 15% avouent même aller sur internet…

Mais pourquoi laisse-t-on entrer les téléphones portables dans les blocs opératoires ?

En fait, si les Smartphones et autres tablettes tactiles ont été autorisés dans le saint des saints, le bloc, c’est pour améliorer la sécurité du patient. En effet, les dossiers médicaux sont informatisés et pouvoir consulter toutes les données concernant le malade peut éviter des erreurs, notamment l’utilisation d’un produit anesthésique auquel le patient serait allergique. L’enfer numérique que décrivent certains médecins américains était donc pavé de bonnes intentions…

Et en France, les chirurgiens surfent-ils aussi sur Internet quand leur patient est sur la table d’opération ?

Les données manquent sur le sujet. Mais peut-être que l’expérience américaine va nous amener à réfléchir : deux patients traînent leur médecin devant les tribunaux. Ils les accusent d’avoir commis une erreur parce qu’ils téléphonaient. Ils s’en sont rendus compte puisqu’ils n’étaient pas sous anesthésie générale. L’un d’entre eux, paralysé, dit que son neurochirurgien a passé plusieurs appels personnels … grâce à son kit mains libres.

En plus, on sait aujourd’hui que notre téléphone portable est couvert de microbes !

Il y a environ un an et demi, des chercheurs de l’université de Manchester nous apprenait, en effet, que notre téléphone portable contiendrait cinq fois plus de bactéries qu’un siège de toilette. Rien que pour cela, ils ne sont donc pas les bienvenus au bloc opératoire. En revanche, dans les chambres, plus de problème. Les malades peuvent le garder à portée de main. Les téléphones de dernière génération ne perturberaient plus la bonne marche des appareils. Il suffit de faire preuve de savoir-vivre pour ne pas déranger son voisin de chambre…

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité