• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Un anneau pour sa contraception


  • Publié le 10.01.2012 à 06h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Il y avait le préservatif, la méthode Ogino, ou à défaut l’abstinence… Avouons qu’en matière de contrôle des naissances, nos grands-mères n’avaient pas grand choix. Puis sont venus l’ère de la pilule que près de 6 femmes sur les 10 qui ont une contraception utilisent ou des moyens longue durée comme le stérilet. Puis sont apparues d’autres méthodes comme le patch ou l’implant : le patch se colle sur le bras et doit être renouvelé toutes les semaines. L’implant lui se met sous la peau du bras : de la taille d’une allumette, il s’implante lors d’une courte intervention de 10-15 minutes sous anesthésie locale. Il protège de toute grossesse pendant 3 ans, mais n’est  utilisé que par 3 à 4% des femmes sous contraception. En fait l’implant  a surtout séduit les jeunes habituées du piercing  pour qui avoir quelque chose à fleur de peau ne dérange nullement ; il intéresse aussi les plus de 40 ans qui en ont assez de prendre tous les jours depuis près de 20 ans leur pilule.
En 2004 est apparue une autre méthode contraceptive assez originale et peu contraignante : l’anneau qui a valu à son  fabricant  l’Oscar de l’innovation en gynécologie. C’est un petit anneau souple de quelques centimètres de diamètre qui délivre pendant 3 semaines des hormones. Au terme des 3 semaines, on l’enlève, on attend une semaine pour en reposer un autre. C’est la femme elle-même qui le place dans la partie supérieure du vagin une zone peu sensible. Interrogées, la grande majorité des utilisatrices disent ne pas être gênées pendant les rapports sexuels. Pendant les 3 semaines, les hormones sont délivrées de façon constante et à petite dose, sans à-coup donc avec moins d’effets secondaires comme les migraines, nausées, douleurs aux seins ou prise de poids dont certaines femmes se plaignent avec la pilule. Autre avantage pas d’oublis, d’ailleurs relativement fréquents puisqu’une femme sur 5 déclare oublier sa pilule au moins une fois par mois. Quand on sait que la tolérance de l’oubli est de 12 heures pour la majorité des pilules, on comprend certaines surprises sous pilules. L’anneau lui permet 1 semaine d’oubli.
Une solution bien tolérée et pratique donc et pas seulement pour celles qui n’ont pas de tête. Dommage que cela reste onéreux : 16 euros par mois non remboursé par la sécurité sociale.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité