Publicité

QUESTION D'ACTU

Faire du sport pour ne pas tomber


  • Publié 21.09.2012 à 13h40
  • |
  • |
  • |
  • |


Le moyen de limiter les chutes des personnes âgées existe et il est simple à mettre en place…
C’est l’activité physique ! Des exercices réguliers réduisent le nombre de chutes de plus de 20%. Quand on sait qu’un tiers des personnes âgées sont susceptibles de tomber chaque année, vous comprendrez que l’impact de ce genre de mesures est très important.

Mais concrètement, cela signifie que les seniors doivent s’inscrire en masse dans les salles de gym ?
Pas forcément… Les chercheurs, qui ont passé en revue les dossiers de 80 000 personnes âgées, ont constaté que l’exercice physique pratiqué chez soi était tout aussi efficace que s’il était effectué en groupe. Et c’est bien mieux que de prendre de la Vitamine D. Cette supplémentation n’aurait aucun effet sur le risque de chute.

Mais quel genre d’exercice physique faut-il conseiller aux personnes âgées ?
L’Allemande de 86 ans qui vient de rentrer dans le livre des corps comme « la plus vieille gymnaste » du monde, conseille un mix de gymnastique, de course et de yoga. Vu qu’elle fait encore une planche impeccable en appui sur des barres asymétriques, ça doit être efficace. Mais, pour le commun des mortels, l’idéal c’est de la gym douce. Sinon, une étude menée à l’hôpital de Dijon semble démontrer que les exercices de certains sportifs de haut niveau pourraient être utiles aux plus de 70 ans. Et notamment les exercices de représentation des mouvements.

Comme quand un skieur simule sa course avant de s’élancer ?
Exactement. Là, des septuagénaires devaient s’imaginer en train de réaliser des gestes du quotidien ou des parcours précis. Au bout de quelques séances de 10 minutes au rythme de deux à trois fois par semaine, les résultats étaient mesurables : la vitesse de marche était augmentée ainsi que la vitesse d’exécution des mouvements en général. Or, la vitesse de marche chez les personnes âgées est un très bon indicateur du niveau de dépendance.

Cela signifie qu’ils réapprennent à faire des gestes quotidiens en les simulant ?
Oui, en fait, lorsque vous ou moi nous levons les bras rapidement, nos chevillent se réajustent naturellement pour maintenir un bon équilibre. Et bien, dans quelques dizaines d’années, notre corps ne sera plus capable d’anticiper ainsi. Se représenter les mouvements un peu au ralenti aide notre corps à s’adapter.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité