Publicité

QUESTION D'ACTU

Prolonger le massage cardiaque


  • Publié 25.09.2012 à 13h06
  • |
  • |
  • |
  • |


Devant un arrêt cardiaque, il est indispensable de faire un massage cardiaque. Mais quand le cœur ne repart pas,  pendant combien de temps devrait-on poursuivre la réanimation?
Question qui peut paraître saugrenue , mais que vous pouvez un jour ou l’autre vous poser. Quand dans la rue, une personne s’écroule brutalement par arrêt cardiaque,  ou encore devant une noyé, il est indispensable  de pratiquer ces gestes d’urgence qui peuvent sauver leur vie. A ce propos je rappelle qu’il y a un seul un numéro à faire, le 15 et vous atteler ensuite à la réanimation par un massage cardiaque vigoureux et seulement un massage. Faire de façon concommitente une respiration artificielle n’est plus aujourd'hui nécessaire.

Combien de temps est -il souhaitable de poursuivre cette réanimation ?
Si l’arrêt cardiaque se  produit dans la rue, il faut le poursuivre jusqu’à l’arrivée des secours, sans s’arrêter une seconde. C’est dur et fatigant, mais vous êtes en train de sauver une vie ! Reste à savoir quand vous passez la main, pendant combien de temps les urgentistes vont poursuivre cette réanimation. En fait, c’est jusqu’à ce que le cœur batte à nouveau et que la circulation sanguine reprenne.

Mais si le coeur ne repart pas, au bout de combien de temps  arrêter le massage cardiaque?
Tout cela n’est pas très bien défini et chaque équipe fait un peu selon ses habitudes. La réponse pourrait être dans une étude qui a montré que les chances de survie étaient supérieures quand la réanimation durait assez longtemps. Cette étude a en effet comparé des hôpitaux où les durées de réanimation étaient  courtes , de 16 mn , à d’autres établissements où elles étaient plus longues, 25 mn. Et ce qui paraît logique à priori se confirme : plus c’est long , plus les chances de rétablir la circulation spontanée  et sortir vivant de l’hôpital sont grandes; un délai qui va jusqu’à près d’une demi-heure.

Mais si la circulation n’est pas rétablie au bout de quelques minutes, des lésions neurologiques peuvent survenir dont l'importance est fonction de la durée de l'arrêt cardiaque ?
Non! La proportion de patients survivant sans séquelle neurologique est la même quelle que soit la durée de la réanimation. En effet,  pendant cette réanimation même si le cœur ne repart pas,  une circulation sanguine artificielle est maintenue. Et plus c’est long , plus cela permet de traiter la cause de l’arrêt cardiaque.

Référence
Duration of resuscitation efforts and survival after in-hospital cardiac arrest: an observational study


 

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité