Publicité

QUESTION D'ACTU

2016, de la tendresse, bordel !

2016, de la tendresse, bordel ! CABALLEROS/SIPA

  • Publié 28.12.2015 à 07h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Si, dans la lancée des grandes résolutions pour la nouvelle année, vous décidez de réviser vos priorités, le sujet du sexe peut être intéressant. Car la bonne nouvelle, c’est que plus on le pratique, plus on a envie de continuer, et inversement.
Le premier organe sexuel est le cerveau, et un petit conditionnement n’est pas à dédaigner en la matière. Le déclenchement du désir est avant tout émotionnel et psychologique, les hormones n’ont que peu à voir dans l’affaire (sauf exceptions). On peut donc agir sur soi et ses comportements.

Vous me direz : quel est le problème à ne pas avoir envie de sexe, si tout le monde est d’accord dans le couple. Je vous répondrai : oui, aucun problème, c’est vrai, mais c’est se priver d’un ressort important pour la complicité à deux.

Maintenant, si l’un des deux trouve la cadence un peu décevante, voire carrément frustrante, il est temps de réagir.

Les femmes (pas toutes) ont tendance à attendre le meilleur des mondes pour passer à l’acte. Elles rêvent du rapport parfait, celui-ci s’anticipe, il dure, elles y pensent et y repensent. Mais il est loin de se produire tous les quatre matins. Songez… Le dîner aux chandelles, le week-end à deux, la maison illuminée, les bougies parfumées dans la salle de bain, les sous-vêtements coquins, l’épilation complète, le coiffeur, bref !

Or , il ne faut pas négliger non plus le petit coup vite fait, comme le répète volontiers le gynécologue et sexologue Sylvain Mimoun : « Il n’est pas moins respectable et utile pour le couple dans la vie quotidienne. En deux temps trois mouvements, il permet de diluer les tensions, d’assouvir les envies, de se retrouver sur l’oreiller, de reprendre le contact… Et la bonne surprise, c’est que, parfois, on se prend au jeu du « je-le-fais-pour-te-faire-plaisir ». Et on découvre le « j’ai-du-plaisir », ce qui donne envie de recommencer spontanément ».

Et la vie devient plus légère.

J’ajouterai que, dans le cadre des bonnes décisions qui donnent envie d’avancer dans l’année, même pas besoin de se lancer dans un gros câlin à marche forcée, il suffit parfois d’un long baiser (passé une minute, on commence à sécréter de l’ocytocine, l’hormone de l’attachement) ou d’une vraie étreinte, comme ça en passant dans le couloir, une étreinte longue, douce, attachante (là aussi, on sécrète de l’ocytocine).

Je vous dirai même que l’amour passe souvent par de tout petits gestes qu’on néglige au quotidien. On est trop pressé, on oublie de se dire qu’on s’aime, qu’on est content d’être ensemble… On pourrait peut-être s’avouer comme aux premiers jours, ce qu’on aime encore chez l’autre, les petits riens qui nous charment et qui nous rassurent chez lui.

Tiens, et puis on pourrait aussi méditer ces petits mantras amoureux : regarder plus souvent son couple comme quelque chose d’exceptionnel, une chance sur trois milliards et des millions de poussières d’être ensemble.

Imaginer que c’est la première fois. On réinvente tout.

Plutôt que d’essayer de voir tout ce qui ne fonctionne pas, essayer de voir tout ce qui fonctionne encore.

Se dire que chez les couples qui durent, l’amour apporte plus de joie que de souffrance, de plaisirs que d’ennuis, d’harmonie que de chaos, d’émerveillement que de lassitude, de satisfactions que de désenchantements. La mathématique des sentiments, c’est oublier l’idée d’un absolu, l’amour s’inscrit dans la relativité, la joie accompagne la peine, mais il y a plus de joie que de peine, et c’est pour cela qu’on est bien ensemble.

La routine peut dégriser comme ces lendemains de réveillon un peu gris et mous et les rêves s’éroder contre le réel. L’année qui commence peut augurer un renouveau. Il suffit d’avoir envie d’avoir envie. La vie ressemble parfois à une chanson de Johnny un peu bluesy.

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité