Pourquoi Docteur
    NEWSLETTER
    LES TRAITEMENTS

    LES MALADIES

    Accueil > Les MALADIES> Tumeurs du cerveau

    Tumeurs du cerveau

    Qu'appelle-t-on tumeurs du cerveau ?

    Les tumeurs dites « du cerveau » regroupent tous les cancers qui naissent et se développent à l’intérieur du crâne. Elles peuvent toucher toutes les parties du cerveau et leurs symptômes varient selon la région du cerveau où se développe la tumeur. Elles représentent environ 4 500 nouveaux cas de cancers chaque année en France. Les tumeurs du cerveau sont un peu plus fréquentes chez les hommes et sont le plus souvent diagnostiquées autour de l’âge de 60 ans.

    Quelles sont les causes des tumeurs du cerveau ?

    Les facteurs qui conditionnent l’apparition d’une tumeur du cerveau sont encore mal connus.

    Certaines substances chimiques semblent augmenter le risque de tumeur du cerveau : substances utilisées dans la production de carburants et de produits dérivés du pétrole, ou dans la fabrication des plastiques et des caoutchoucs synthétiques. De plus, la manipulation de certains pesticides ou de substances radioactives semble également être un facteur de risque. Pour cette raison, certaines tumeurs du cerveau sont considérées comme des maladies professionnelles.

    Depuis plusieurs années, la polémique enfle sur l’impact des téléphones portables le risque de développer une tumeur du cerveau. Les études menées n’ont pas permis d’identifier un risque avéré ni pour les tumeurs du cerveau, ni pour les tumeurs du nerf acoustique, mais elles vont néanmoins dans le sens d’un risque possible, en particulier chez les enfants et les adolescents.

    Quels sont les symptômes des tumeurs du cerveau ?

    Selon le type et la vitesse d’évolution de la tumeur du cerveau, l’apparition de symptômes peut être soudaine ou progressive. Certaines tumeurs à progression lente ne provoquent aucun symptôme pendant plusieurs mois.

    La nature des symptômes observés varie selon la localisation de la tumeur. Parce que les différentes régions du cerveau ont des fonctions et des domaines d’influence variés, les symptômes des tumeurs du cerveau sont également variables. En règle générale, on distingue trois symptômes principaux :

    • les maux de tête persistants dus à l’augmentation de la pression du liquide qui baigne le cerveau ;
    • les crises d’épilepsie liées à des modifications de sensibilité des cellules nerveuses du cerveau ;
    • les troubles dits « fonctionnels », c’est-à-dire liés aux répercussions, sur le reste du corps, du mauvais fonctionnement de la région du cerveau touchée par la tumeur.

    Comment évoluent les tumeurs du cerveau ?

    Contrairement aux autres cancers, les cellules des tumeurs cancéreuses du cerveau ne migrent pas hors de celui-ci et ne provoquent pas de métastases.

    Le taux de survie cinq ans après le diagnostic d’une tumeur du cerveau cancéreuse est estimé entre 20 et 30 %.

    Comment soigne-t-on les tumeurs du cerveau ?

    rayons tumeur au cerveau

    La chirurgie est le traitement principal des tumeurs du cerveau. La radiothérapie ou la chimiothérapie sont utilisées en complément de la chirurgie (pour détruire les cellules cancéreuses qui n’ont pas pu être retirées) ou lorsque celle-ci est impossible.

    Le choix du mode de traitement dépend de la gravité apparente de la tumeur, de son type, de sa localisation, mais aussi de l’âge et de l’état de santé général du patient. Les tumeurs proches de la surface du cerveau, et celles qui sont bien délimitées, sont plus faciles à enlever chirurgicalement que celles situées dans les parties profondes du cerveau, ou celles dont les limites sont mal définies (ou qui ont envahi une partie importante du cerveau).

    Lorsque la tumeur n’évolue pas ou ne présente pas de risque immédiat, il est possible de ne pas commencer de traitement tout de suite et de surveiller son évolution. En effet, tant qu’elle n’évolue pas, il est parfois moins risqué de laisser la tumeur que d’intervenir au niveau du cerveau.

    D’autres soins et soutiens complémentaires, appelés soins de support, peuvent être mis en œuvre pour faire face aux conséquences de la maladie et de ses traitements : troubles du langage ou de l’équilibre, fatigue, anxiété, troubles du sommeil, perte d’autonomie, problèmes sociaux, etc.

    Les autres traitements prescrits lors de tumeur du cerveau

    Outre les médicaments de chimiothérapie, d’autres traitements peuvent être prescrits pour soulager les symptômes liés à la tumeur du cerveau ou aux traitements :

    • des corticoïdes pour diminuer l’œdème du cerveau provoqué par la tumeur ou par les traitements ;
    • des diurétiques pour faciliter l’élimination de l’excès de liquide à l’intérieur du cerveau ;
    • des antiépileptiques pour prévenir les crises d’épilepsie ;
    • des antalgiques pour soulager la douleur, en particulier les maux de tête ;
    • des anticoagulants pour éviter une phlébite ou une embolie pulmonaire.
    Sur le même sujet :
    Publié le 12 Août 2014
    Une récente étude américaine fait une découverte suprenante: le venin pourrait être un remède efficace contre le cancer. En effet, l'un de ses composants empêcherait les tumeurs de grossir. 
    Le mobile n’a pas que du bon. Selon une récente étude, les ondes émises par un portable augmentent le risque de tumeur au cerveau au-delà que 30 minutes par jour au téléphone.
    La recherche sur le cancer du cerveau chez l’enfant progresse : des chercheurs ont identifié une mutation génétique responsable de la forme la plus mortelle.
    C’est un non-lieu pour l’hôpital de Toulouse. Le personnel était accusé d’avoir sur-irradié 145 patients. Un mauvais étalonnage de l’appareil était en cause.

    source : © EurekaSanté par VIDAL
    Les informations sur les pathologies et les traitements sont actualisées tous les jours.
    Les traitements de la sécheresse vaginale
    Question d’actu
    18h33 - 22/08
    Supplément nutritionnel
    17h04 - 22/08
    Selon l'ARS Paca
    16h16 - 22/08
    Inde, Pakistan, Nigéria
    15h28 - 22/08
    D'ici à 2050
    15h25 - 22/08
    Insecticide utilisé en...
     
     

    Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
    Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
    Vérifiez ici.