Pourquoi Docteur
    NEWSLETTER
    LES MALADIES

    Troubles de l’érection

    Quand parle-t-on de troubles de l'érection ?

    troubles de l'érection

    De très nombreux hommes de tous âges connaissent parfois des « pannes » liées à la fatigue, au stress, aux préoccupations diverses ou à des problèmes avec leur partenaire. Ces petites baisses de forme occasionnelles ne constituent pas des troubles de l’érection à proprement parler. Pour que les troubles érectiles soient avérés, il est nécessaire que les érections soient systématiquement instables (ou absentes) pendant les rapports sexuels.

    Quelles sont les causes des troubles de l'érection ?

    La dysfonction érectile peut avoir plusieurs causes.

    • La dépression, les problèmes relationnels ou une mauvaise image de soi peuvent suffire à provoquer des troubles de l'érection. Le dialogue avec le partenaire, avec le médecin, un psychothérapeute ou un sexologue peut aider à débloquer la situation.
    • Parfois les hommes qui ont souffert d'un infarctus craignent que l’excitation sexuelle ne provoque une nouvelle crise. Cette peur peut se manifester par une impuissance. S’il est possible de maintenir une activité physique compatible avec les problèmes cardiaques, l'activité sexuelle ne constitue pas un risque supplémentaire.
    • Certains patients ayant subi une intervention chirurgicale de la prostate peuvent rencontrer des problèmes d’érection.
    • Des affections comme l'hypertension artérielle, le diabète ou l'athérosclérose s'accompagnent parfois d'un problème d’érection. Le diabète est la première cause d'impuissance chez l'homme de plus de 50 ans.
    • Fumer diminue les capacités sexuelles et peut devenir un facteur aggravant des troubles de l'érection, tout comme l'abus d'alcool.
    • De très nombreux médicaments peuvent interférer avec la capacité à atteindre l'érection ou l'orgasme : ceux prescrits contre l'hypertension, le cholestérol ou les problèmes cardiaques, contre la dépression, l'anxiété ou la maladie de Parkinson, contre les troubles de la prostate, mais aussi certains diurétiques. N'arrêtez jamais vos traitements de votre propre initiative en espérant retrouver de la vigueur ! Si des troubles de l'érection apparaissent quelques jours ou quelques semaines après avoir débuté un nouveau traitement, demandez conseil à votre médecin. Il pourra éventuellement modifier la posologie, prescrire un autre médicament à la place, vous donner des conseils d'hygiène de vie pour améliorer la situation ou parfois prescrire un traitement des troubles de l'érection pour compenser cet effet indésirable.

    Les médicaments oraux d'action locale

    Ces médicaments agissent rapidement, mais uniquement en présence d'excitation sexuelle. Disponibles sur ordonnance, les traitements oraux doivent être pris au plus tard entre 20 minutes et une heure avant le rapport sexuel. Leur durée d’action est variable selon le médicament (de 12 à 36 heures). Ces médicaments ne sont actuellement pas remboursés par l’Assurance maladie.

    Un examen clinique de l'état du cœur et des vaisseaux sanguins est indispensable avant leur prescription. En effet, ces médicaments doivent être utilisés avec beaucoup de précautions chez les personnes présentant des troubles cardiaques. Ces médicaments ne doivent jamais être utilisés en association les uns avec les autres dans l'espoir d'obtenir de meilleurs résultats.

    Attention : ces médicaments sont incompatibles avec les traitements de l’angine de poitrine de la famille des vasodilatateurs et avec la prise de nitrite d’amyle (« poppers »). Leur usage simultané peut provoquer une chute brutale de la pression sanguine pouvant entraîner la mort.

    Attention : les médicaments oraux contre les troubles de l’érection peuvent provoquer des vertiges et des troubles de la vue. Dans ce cas, leur usage peut être incompatible avec la conduite de véhicules ou l’usage de machines-outils.

    Les médicaments intra-urétraux

    Il s’agit d’un gel que l'on place dans l'urètre (le canal à l'intérieur du pénis) à l'aide d'un applicateur spécial et qui agit localement. Ce traitement a une efficacité variable et tend à provoquer des effets indésirables locaux (irritation, petits saignements).

    Les injections intra-caverneuses

    L'auto-injection intra-caverneuse consiste à s'injecter soi-même dans le pénis une substance destinée à provoquer une érection. Ces injections ne provoquent aucune douleur. Ce type de traitement est habituellement utilisé chez des personnes pour qui les traitements par voie orale se sont révélés inefficaces. Dans 90 % des cas, l'érection obtenue permet la pénétration pendant une durée allant jusqu'à une heure. La première injection doit être réalisée par le médecin au cabinet médical pour déterminer la dose adaptée et apprendre le geste de l'injection.

    Les traitements d'appoint des troubles de l'érection

    Ces médicaments, destinés à être pris au long cours, sont plus anciens et contiennent une substance végétale, la yohimbine. Ils doivent être pris tous les jours et leur effet peut n’apparaître qu’après plusieurs semaines de traitement. Ils sont plus rarement utilisés que les médicaments à prendre avant un rapport sexuel.

    Sur le même sujet :
    Les traitements facilitateurs de l'érection pourraient augmenter le risque de développer un mélanome de 90% d’après une étude publiée dans le JAMA Internal Medicine.  
    Alors qu’un nouveau facilitateur d’érection arrive bientôt en pharmacie, les experts de la dysfonction érectile rappellent que ces comprimés ne sont pas destinés aux hommes angoissés par la panne.  
    Selon une étude canadienne, 50% des jeunes déclarent avoir des problèmes sexuels. Troubles de l’érection, problème de libido ou de pénétration, pour 25% d’entre eux c’est une souffrance.  
    Le Viagra permettrait de soulager les femmes souffrant de douleurs menstruelles. Une étude contre placebo révèle qu'il serait efficace administré par voie vaginale et sans effet indésirable.  
    La circoncision ne diminue pas le plaisir des hommes, selon une publication qui a analysé la littérature scientifique sur la question.


    Liste des médicaments liés à la prise en charge de cette pathologie établie par Eureka santé/Vidal et figurant dans le répertoire de l'Ansm


    Traitements de l'impuissance par voie orale

    Traitement de l'impuissance par voie intra-urétrale

    Traitement de l'impuissance par voie intra-caverneuse

    Yohimbine


    source : © EurekaSanté par VIDAL
    Les informations sur les pathologies et les traitements sont actualisées tous les jours.
    Question d’actu
    17h34 - 20/04
    Un taux de létalité pouvant...
    14h26 - 20/04
    Recherches sur Google
    14h11 - 20/04
    Examen à l'IRM
    11h01 - 20/04
    En Inde
    18h44 - 19/04
    Meilleur qu'un lifting
     
     

    Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
    Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
    Vérifiez ici.