Pourquoi Docteur
    NEWSLETTER
    LES MALADIES

    Thrombose veineuse (phlébite)

    Qu'est-ce que la thrombose veineuse ?

    Également appelée thrombophlébite, la thrombose veineuse est provoquée par la formation d’un caillot sanguin dans une veine. La thrombose veineuse touche essentiellement les jambes (mollet et cuisse, dans 90 % des cas).

    La thrombose veineuse superficielle (dans une veine située sous la surface de la peau) est douloureuse mais habituellement sans gravité. Néanmoins, elle constitue un signal d’alerte sur une prédisposition et donc un risque plus élevé de souffrir de thrombose veineuse profonde. Celle-ci est une maladie grave par ses complications, en particulier l’embolie pulmonaire (dans 20 % des cas) qui peut entraîner la mort.

    Qui sont les personnes à risque de thrombose veineuse ?

    Toutes les personnes qui, pour une raison ou une autre, voient leur mobilité fortement diminuée sont à risque de thrombose veineuse : maladies ou accidents entraînant une immobilisation ou une paralysie, pose d’un plâtre, personnes alitées pour plusieurs jours sans pouvoir se lever, etc. De plus, certaines catégories de personnes présentent un risque plus élevé de thrombose veineuse. Par exemple :

    • les personnes âgées de plus de 75 ans ;
    • les personnes qui souffrent d’obésité ;
    • les femmes qui prennent des estrogènes (pilule ou traitement de la ménopause) ;
    • les personnes qui ont récemment eu un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral ;
    • les femmes enceintes, à la fin de la grossesse et après l’accouchement (risque cinq à dix fois plus élevé) ;
    • les personnes qui fument.

    Les symptômes de la thrombose veineuse

    Une phlébite superficielle provoque une rougeur de la peau située au-dessus de la veine touchée, avec une sensation locale de chaleur et de douleur au toucher. Une thrombose veineuse profonde entraîne une vive douleur dans le mollet ou la cuisse (parfois le bras). Dans les cas où le caillot bloque fortement la circulation sanguine, le membre est gonflé et sa peau est tendue, brillante et d’une teinte blanchâtre ou bleuâtre.

    L’apparition de ces symptômes justifie une consultation médicale en urgence. En aucun cas il ne faut masser la région douloureuse au risque de détacher le caillot de la paroi de la veine.

    Quelles sont les causes de la phlébite ?

    La thrombose veineuse se produit lorsque trois conditions sont réunies :

    • un ralentissement local du flux sanguin (la « stase ») ;
    • des lésions de la paroi interne de la veine ;
    • une augmentation de la tendance du sang à coaguler.

    Peut-on prévenir la thrombose veineuse ?

    Des mesures de prévention sont systématiquement mises en place dans certaines situations, en particulier en cas d’alitement. Après une intervention chirurgicale, le patient est invité à se lever et à marcher le plus rapidement possible pour favoriser la circulation sanguine. De plus, un traitement préventif est souvent prescrit (traitement anticoagulant, également dit traitement dit « antithrombotique »).

    Chez les personnes qui ont un risque d’hémorragie, le traitement préventif de la thrombose veineuse profonde repose seulement sur la prescription de bas de contention.

    La prévention des thromboses en voyage

    Lors de voyage en avion, train ou automobile d’une durée supérieure à six heures d’affilée, les personnes à risque de thrombose veineuse doivent prendre certaines précautions :

    • port de bas de contention de classe II ;
    • exercices de flexion / extension des pieds et déplacements pendant le voyage ;
    • boire de l’eau de façon suffisante tout au long du voyage ;
    • port de vêtements amples.

    De plus, les personnes qui ont déjà connu un problème de phlébite doivent recevoir une injection d’un médicament antithrombotique dans les jours qui précèdent le voyage.

    Les traitements de la thrombose veineuse superficielle

    Le traitement de la thrombose veineuse superficielle consiste à prendre du repos, à surélever le membre atteint et à appliquer des compresses d’eau tiède deux à trois fois par jour sur la zone enflammée. Un médicament contre la douleur peut éventuellement être prescrit.

    Dans certains cas, si la personne présente des risques de thrombose veineuse profonde, le médecin peut décider de prescrire des injections de médicaments anticoagulants pendant une à quatre semaines. Il peut également prescrire une contention à l’aide de bas ou de bandages compressifs.

    Les traitements de la thrombose veineuse profonde

    Le traitement de la thrombose veineuse profonde repose d’abord sur des injections quotidiennes d’anticoagulants (héparines). Les anticoagulants injectables sont rapidement associés à un traitement anticoagulant par voie orale (antivitamine K ou AVK), dont l’action est plus longue à se mettre en place.

    Après quelques jours, lorsque les AVK sont suffisamment efficaces (des prises de sang sont faites pour s’en assurer), le traitement injectable est arrêté. Le traitement par AVK est poursuivi pour une durée allant de six semaines à plus d’un an, voire à vie. En plus des traitements médicamenteux, le médecin prescrit des bas de contention de classe III à porter pendant au moins deux ans.

    Sur le même sujet :
    Connaître les trois signes annonciateurs d'une phlébite, c'est le but de la campagne de sensibilisation lancée par le laboratoire Bayer. Chaque année, 10 000 personnes meurent de phlébite. 


    Liste des médicaments liés à la prise en charge de cette pathologie établie par Eureka santé/Vidal et figurant dans le répertoire de l'Ansm


    Anticoagulants injectables

    Anticoagulants injectables

    Antithrombotiques

    Anticoagulants oraux : inhibiteurs de facteur Xa

    Anticoagulants oraux : antivitamines K


    source : © EurekaSanté par VIDAL
    Les informations sur les pathologies et les traitements sont actualisées tous les jours.
    Question d’actu
    18h55 - 17/04
    Congrès Francophone...
    18h32 - 17/04
    Le 1er malade identifié
    17h56 - 17/04
    Appel à témoin
    16h28 - 17/04
    Il échappe à la chirurgie
    15h34 - 17/04
    Moustique transgénique «...
     
     
    NUTRITION avec le Dr Patrick Serog

    Les secrets du régime méditerranéen

    Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
    Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
    Vérifiez ici.