Pourquoi Docteur
    NEWSLETTER
    LES MALADIES

    Rhinopharyngite de l’enfant

    Quels sont les symptômes de la rhinopharyngite ?

    rhinopharyngite enfant

    La rhinopharyngite de l’enfant est l’équivalent du rhume chez l’adulte. Le nez coule ou est bouché, l’enfant éternue, tousse et peut avoir mal à la gorge. Le liquide qui s’écoule est d’abord fluide et limpide. Il devient souvent plus épais au bout de quelques jours. D’autres symptômes peuvent apparaître : malaise, fièvre, maux d’oreilles (même en l’absence d’otite), baisse de l’appétit, fatigue, ganglions gonflés, yeux rouges, etc. La fièvre disparaît en général en moins de quarante-huit heures.

    Parfois, les rhinopharyngites évoluent en otite, bronchite ou laryngite, plus rarement en sinusite. Dans certains cas, l’inflammation locale favorise une surinfection par des bactéries.

    Quelles sont les causes de la rhinopharyngite ?

    Les rhumes et les rhinopharyngites sont dus à des virus très communs, les rhinovirus. Lorsque le nourrisson n’est plus protégé par les anticorps transmis par sa mère pendant la grossesse ou dans le lait, il doit s’immuniser progressivement contre la cinquantaine de rhinovirus responsables de rhinopharyngites. En général, les jeunes enfants sont contaminés par leur entourage familial ou par les enfants de la crèche, de la garderie ou de l’école maternelle. La répétition des rhinopharyngites est un phénomène habituel, même chez des enfants en bonne santé.

    Qu'appelle-t-on végétations ?

    Les végétations adénoïdes sont de petits organes situés au fond du nez et dans la partie supérieure de la gorge. Elles sont de la même famille que les ganglions et, comme eux, elles jouent un rôle dans la défense immunitaire. Lorsqu’un enfant est atteint de rhinopharyngites à répétition, les végétations peuvent gonfler de manière durable. Ce gonflement provoque parfois des complications qui persistent malgré les traitements : otite, sinusite, bronchite ou nez bouché. Dans ce cas, il est parfois nécessaire d’enlever les végétations sous anesthésie générale, le plus souvent après l’âge de deux ans. Il n’est pas rare qu’une otite se développe dans les deux semaines qui suivent l’intervention, mais celle-ci est en général la dernière d’une longue série.

    Ce que vous pouvez faire pour soulager la rhinopharyngite d'un enfant

    • Mouchez votre enfant régulièrement avec un mouche-bébé ou un mouchoir, une narine après l’autre.
    • Lavez-lui le nez avec du soluté physiologique en aérosol ou en dosettes (voir ci-dessous).
    • Humidifiez l’atmosphère de sa chambre avec des récipients remplis d’eau ou un humidificateur.
    • Faites-le boire suffisamment, car rester la bouche ouverte déshydrate.
    • Soulagez éventuellement sa fièvre par du paracétamol.
    • Surélevez sa tête lorsqu’il dort (par exemple avec un coussin placé sous son matelas).

    Les lavages de nez en cas de rhinopharyngite

    La première mesure à prendre est de faire des lavages de nez avec une solution de lavage ou du sérum physiologique pour désinfecter le nez, plusieurs fois par jour. En pratique, comment faire ?

    • Si le nez coule, il faut préalablement moucher l’enfant, avec un mouche-bébé si nécessaire.
    • Lorsqu’il s’agit d’un nourrisson, allongez l’enfant sur le dos, la tête inclinée sur le côté. Maintenez fermement cette position, en vous faisant aider si nécessaire, et instiller dans la narine supérieure le contenu d’une dosette de solution de lavage. La solution doit ressortir par la narine inférieure. Inclinez la tête de l’autre côté et renouvelez l’opération dans l’autre narine.
    • Lorsque l’enfant est plus âgé, il peut être assis et pencher la tête. La solution doit toujours être instillée dans la narine supérieure.

    Quand faut-il consulter un médecin en cas de rhinopharyngite d'un enfant ?

    Consultez un médecin dans la journée :

    • lorsqu'un écoulement nasal se produit chez un nouveau-né (moins de un mois).
    • en cas de forte fièvre, de sécrétions jaunes ou vertes qui encombrent le nez, de douleurs d'oreilles, de violents maux de tête ou de problèmes respiratoires.
    • si l'enfant a très mal à la gorge.
    • si la fièvre dure plus de 48 heures ou revient après avoir disparu.

    Les médicaments contre la rhinopharyngite de l'enfant

    Les traitements de la rhinopharyngite visent à soulager les symptômes.

    • Le paracétamol permet de faire baisser la fièvre et de soulager d’éventuels maux de tête.
    • Les médicaments contenant un antihistaminique permettent d’assécher le nez et de réduire les larmoiements parfois associés.
    • Des traitements locaux (solutions nasales antibactériennes ou décongestionnantes et inhalations) permettent de dégager le nez. Les solutions nasales antibactériennes ou décongestionnantes devraient être utilisées seulement sur avis médical et les inhalations sont réservées à l’enfant de plus de douze ans.
    • Des médicaments à base de soufre sont proposés en cas de rhinopharyngite chronique.


    Liste des médicaments liés à la prise en charge de cette pathologie établie par Eureka santé/Vidal et figurant dans le répertoire de l'Ansm


    Antihistaminique associé à un antipyrétique

    Décongestionnants par voie rectale

    Inhalations par fumigation

    Phytothérapie

    Préparations nasales à visée antibactérienne

    Médicaments soufrés

    Nez


      source : © EurekaSanté par VIDAL
      Les informations sur les pathologies et les traitements sont actualisées tous les jours.
      Question d’actu
      14h12 - 16/04
      Selon le Pr Bertrand...
      13h04 - 16/04
      Etude du Massachussetts...
      12h16 - 16/04
      « Vigne du dieu tonnerre »
      11h59 - 16/04
      50 000 grossesses analysées
      09h30 - 16/04
      Sels de réhydratation orale
       
       
      NUTRITION avec le Dr Patrick Serog

      Les secrets du régime méditerranéen

      Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
      Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
      Vérifiez ici.