Pourquoi Docteur
    NEWSLETTER
    LES TRAITEMENTS

    LES MALADIES

    Mélanome (cancer de la peau)

    Qu'appelle-t-on mélanome ?

    mélanome

    Les mélanomes sont des tumeurs cancéreuses qui se forment à partir des cellules responsables de la coloration de la peau. Les mélanomes représentent 10 % des cancers de la peau mais ils sont les plus dangereux. En effet, ils peuvent progresser rapidement et envahir les ganglions lymphatiques avoisinants, voire l’ensemble du corps sous forme de métastases.

    En France, chaque année, environ 8.300 mélanomes sont diagnostiqués, dont un peu plus de la moitié (53 %) chez les femmes, et environ 1.600 personnes décèdent de cette maladie. L’âge moyen au moment du diagnostic est de 59 ans. Le taux de survie cinq ans après un diagnostic de mélanome est de 87 % (83 % chez les hommes, 89 % chez les femmes).

    Quels sont les symptômes des mélanomes ?

    Les mélanomes, en général, ne provoquent ni démangeaisons, ni saignements, ni douleur.

    Dans 20 à 30 % des cas, les mélanomes naissent à partir d’un grain de beauté. Dans ce cas, le grain de beauté change de taille ou de couleur, ses bords deviennent irréguliers. Parfois, il prend plusieurs couleurs (par exemple, brun, rouge ou bleu-noirâtre) et saigne.

    Dans 70 à 80 % des cas, les mélanomes se traduisent par une tache irrégulière brune ou noire sur le cou, le torse ou les jambes. Elle s’élargit progressivement pendant quelques années puis change rapidement d’aspect lorsqu’elle commence à croître dans la profondeur de la peau.

    Quelles sont les causes des mélanomes ?

    On estime que deux tiers des cancers de la peau sont dus à une exposition excessive aux rayons ultraviolets (UV) du soleil, davantage chez les personnes qui ont la peau claire. Les dermatologues pensent que les mélanomes seraient particulièrement liés aux coups de soleil attrapés pendant l’enfance.

    Qui est à risque de mélanome ?

    Certains facteurs de risque de développer un mélanome ont été identifiés :

    • avoir une peau claire, des yeux bleus ou verts, des cheveux blonds ou roux ;
    • avoir plus de 50 grains de beauté de plus de 2 mm de diamètre ;
    • avoir deux grains de beauté dits « atypiques » ou davantage ;
    • avoir deux parents du premier degré (parents, frères et sœurs, enfants) qui ont eu un cancer de la peau ;
    • vivre dans une région de forte exposition aux rayons UV du soleil (altitude, tropiques, près du pôle Sud) ou exercer un travail à l’extérieur dans une région fortement ensoleillée ;
    • avoir des cicatrices de brûlure étendues ;
    • souffrir d’une maladie ou prendre un traitement médicamenteux qui diminue l’activité du système immunitaire.

    Peut-on prévenir les mélanomes ?

    La prévention des mélanomes et des autres cancers de la peau repose sur trois mesures :

    • se protéger contre les rayons ultraviolets du soleil (et en protéger ses enfants) ;
    • s’abstenir de fréquenter les salons de bronzage artificiel ;
    • faire effectuer un examen régulier de la peau par un dermatologue, en particulier lorsqu’on est davantage à risque de développer un cancer de la peau.

    Comment dépister les mélanomes ?

    Le dépistage des mélanomes consiste à se faire examiner régulièrement par un dermatologue. De plus, les personnes à risque peuvent apprendre à surveiller eux-mêmes leur peau : c’est l’auto-examen de la peau.

    Faire un auto-examen de sa peau

    Deux à trois fois par an, les personnes à risque doivent rechercher et inspecter leurs grains de beauté qui sortent du lot, ceux que les dermatologues appellent « les vilains petits canards ». Pour cela, il est nécessaire d’inspecter la peau à l’œil nu, mais également en s’aidant d’un miroir en pied (pour voir le dos, les épaules, le cou, etc.) en n’oubliant pas de lever les bras.

    Appliquer la méthode ABCDE

    La méthode ABCDE est un moyen mnémotechnique simple pour se souvenir des éléments à rechercher sur les grains de beauté ou autres taches :

    • Asymétrie : les grains de beauté ou les taches qui ne sont ni ronds, ni ovales ou qui ne sont pas homogènes en termes de couleur ou de relief doivent être particulièrement surveillés.
    • Bords irréguliers : des bords déchiquetés sont le signe d’un grain de beauté à surveiller.
    • Couleur non homogène : attention aux grains de beauté et aux taches qui mélangent plusieurs couleurs (brun, rouge, blanc, bleu ou bleu-noirâtre).
    • Diamètre : les grains de beauté de plus de 6 mm de diamètre doivent faire l’objet d’une surveillance attentive.
    • Évolution : tout changement rapide de la taille, de la forme, de la couleur ou de l’épaisseur d’un grain de beauté ou d’une tache justifie une consultation chez un dermatologue.

    Comment soigne-t-on le mélanome ?

    Le traitement des mélanomes repose sur des mesures chirurgicales (pour enlever la tumeur et éventuellement les ganglions atteints) et sur l’administration de médicaments de chimiothérapie ou d’immunothérapie (interféron alpha). La radiothérapie (rayons ionisants) n’est utilisée que pour traiter les métastases éventuelles.

    Sur le même sujet :
    Pilotes, hôtesses de l’air et stewards sont exposés à un risque doublé de mélanome. Cette forme rare, mais grave, du cancer de la peau, est favorisée par leur exposition massive aux rayons UV.
    Le nombre d’admissions à l’hôpital pour cancer de la peau a augmenté de 40% au Royaume-Uni en 5 ans, selon une étude de l’Institut de santé publique anglais.
    Chaque été, c'est la même rengaine : on veut bronzer, tout en évitant de prendre des coups des soleil. Retour sur les produits solaires existants et leur degré de protection.
    Cabines à UV et autres appareils de bronzage sont associés à un risque de développer un cancer de la peau à un âge précoce. Les jeunes qui les utilisent sont les plus exposés.
    La recherche de traitements contre les formes virulentes de mélanome semble prometteuse. Trois études récentes soulignent les bienfaits de l’immunothérapie.
    Les coups de soleil contractés lorsqu’on est enfant ou adolescents font exploser le risque de mélanome selon une étude, qui rappelle l’importance de protéger les plus jeunes des UV.
    Aux Etats-Unis, la FDA a interdit l'usage des lampes à bronzer aux jeunes de moins de 18 ans, et a rendu obligatoire la mention des risques liés aux à son utilisation, même occasionnelle.
    Près de la moitié des personnes qui se rendent dans des pays tropicaux déclarent avoir souffert de brûlures à cause du soleil, selon une étude publiée sur le British Journal of Dermatology.
    A l’occasion de la journée de prévention des cancers cutanés, des consultations de télé-dermatologie sont proposées aux adhérents de la mutuelle sociale agricole, au sein des déserts médicaux.
    Alors que l'eczéma est une maladie handicapante, une étude chez la souris révèle qu’elle pourrait avoir l’avantage de protéger du risque de cancer de la peau. 
    Sensibiliser les enfants aux dangers du soleil, c'est le pari que tentent les dermatologues. Ils vont délivres des "brevets solaires" dans les écoles primaires, dans l'espoir de toucher les parents.
    Etonnant mais bien réel : les zones du corps touchées par le mélanome ne sont pas les mêmes selon qu’on est un homme ou une femme. Le mode de vie l'explique en partie.
    Les célibataires, surtout les hommes, sont diagnostiqués à un stade plus avancé lorsqu’ils développent un mélanome. Le célibat, mais aussi la sensibilité à la prévention sont en cause.
    Publié le 27 Février 2014
    L’exposition aux rayons solaires ultraviolets favorise non seulement le développement de cancers de la peau mais aussi la migration des cellules cancéreuses pour former des métastases.
    Les cabines de bronzage séduisent une personne sur trois dans le monde, près d'une sur deux en Europe. Mais les lampes UV causeraient 1450 000 cancers de la peau par an, selon une vaste étude.  
    Les cabines de bronzage séduisent une personne sur trois dans le monde, près d'une sur deux en Europe. Mais les lampes UV causeraient 1450 000 cancers de la peau par an, selon une vaste étude.  
    Boire de l'alcool et s'exposer au soleil est un mauvais mélange. Une étude affirme que le risque de cancer de la peau est plus élevé lorsqu'on a consommé une boisson alcoolisée.
    June est un bracelet qui mesure l'exposition au soleil des femmes qui le portent et les prévient avant qu'elles prennent un coup de soleil. Des applications mobiles gratuites offrent ce genre de services.
    Un décret renforce les contrôles autour des cabines de bronzage. Mais il reste en retrait par rapport aux recommandations des agences sanitaires, pour qui les UV sont dangereux pour la santé.
    Des chercheurs viennent de mettre en évidence une variation génétique présente chez les roux expliquant pourquoi ils sont plus touchés par le mélanome. 
    Alors que les femmes sont plus touchées par les mélanomes, une étude révèle que les jeunes hommes décèdent plus fréquemment des suites de ce cancer.  
    A l'occasion de la journée du dépistage, des personnes pourront se faire dépister des cancers de la peau grâce à la télémédecine. Une pratique qui se développe dans d'autres spécialités.
    Publié le 28 Janvier 2013
    Bruno Martrette
    Pour l'Institut du cancer, une implication des généralistes permettrait d'améliorer le diagnostic précoce du mélanome. L'examen cutané serait utile pour réduire l'incidence de ce cancer.
    Publié le 26 Octobre 2012
    Dr Jean-François Lemoine
    Publié le 12 Juillet 2012
    Afsané Sabouhi
    L’exposition aux UVA favorise le développement de cancer de la peau et le danger augmente avec la fréquence d’exposition. Les sénteurs préconisent d'interdire les cabines de bronzage.
    Publié le 13 Juin 2012
    Mathias Germain

    source : © EurekaSanté par VIDAL
    Les informations sur les pathologies et les traitements sont actualisées tous les jours.
    Question d’actu
    14h19 - 20/10
    Projet de loi
    13h41 - 20/10
    800 doses
    13h33 - 20/10
    Accouplement par...
    12h29 - 20/10
    Etude américaine
    11h58 - 20/10
    Plus de six fois par semaine
     
     
    NUTRITION avec le Dr Patrick Serog

    Les secrets du régime méditerranéen

    Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
    Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
    Vérifiez ici.

    Inscrivez-vous a la newsletter
    Recevez tous les samedis matin les meilleures infos de la semaine