>
>
Ingestion d’objet : le traitement dépend du type d’objet

Ingestion d’objet : le traitement dépend du type d’objet

Publié le 05.12.2016
Mots-clés :
Ingestion d’objet : le traitement dépend du type d’objet
©123RF-Luana Teuti

Huit à 9 objets ingérés sur dix sont éliminés sans traitement ni complication. Mais dans 10 à 20 % des cas, le médecin devra intervenir pour pratiquer l’extraction par endoscopie, voire en chirurgie.

Ingestion d’objet : COMPRENDRE

Des mots pour les maux
L’endoscopie est une méthode d’exploration qui permet de visualiser et d’extraire un objet dans le tube digestif en introduisant un instrument par les voies naturelles.

Qui est concerné ?

Les enfants sont les premiers concernés par les ingestions d’objets. Ils représentent 80 % des personnes qui ingèrent des corps étrangers, les plus nombreux appartenant à la classe d’âge compris entre 6 mois et 3 ans.
Les autres personnes concernées ont un retard psychologique, une maladie psychiatrique ou une addiction à l’alcool. Les détenus et les personnes âgées sont aussi à risque.
Quatre-vingt à 90 % des objets ingérés passent spontanément dans le tube digestif sans nécessiter de manœuvres médicales pour les retirer, la chirurgie n’est requise que dans moins de 1 % des cas.

Quels sont les objets en cause ?

La liste en est longue, il s’agit souvent de pièces de monnaies, de boutons, de piles, d’aiguilles, d’arêtes de poisson, d’os, de crayons, de parties ou de pièces de jouets en plastique ou en bois… Mais aussi des dosettes de lessive, des médicaments, des barètes de cannabis… qui font en plus courir un risque d’intoxication.

Quelles sont les complications ?

Les objets très volumineux, pointus ou coupants sont à l’origine des complications. L’enfant peut se plaindre d’une douleur dans la gorge lors de la déglutition ou dans l’œsophage ou encore derrière le sternum, une difficulté à avaler, parfois des vomissements.
Si l’objet est bloqué dans le pharynx, la respiration peut devenir difficile avec survenue d’une toux persistante.
L’ingestion de piles est aussi source de complications. Les piles boutons provoquent des brûlures électriques ou par libération de substances (soude, sels de métaux lourds).
Les arêtes de poisson sont fréquemment en cause mais entraînent rarement des complications. La classique ingestion de mie de pain peut permettre de faire disparaître une arête plantée dans l’amygdale. Sinon, il faut consulter le médecin pour l’extraire.

QUE FAIRE ? >>
Nous les femmes
Fermer X
NEWSLETTER
Recevez toutes les semaines les meilleures infos santé
je m'inscris
je suis déja inscrit