>
>
Poussée dentaire : un processus douloureux mais naturel

Poussée dentaire : un processus douloureux mais naturel

Publié le 01.08.2016
Poussée dentaire : un processus douloureux mais naturel
©123RF-Issarapong Srirungpanich

Motif fréquent d’inquiétude des parents, la poussée dentaire ne nécessite pas d’intervention du médecin et guérit spontanément en quelques jours avec des gestes simples.

Poussée dentaire : COMPRENDRE

Des mots pour les maux
Les dents de lait sont aussi appelées « premières dents », « dents primaires » ou « dents temporaires » et « dents de bébé ».

Qu'est-ce qu’une poussée dentaire ?

Chez l’enfant, les premières dents émergent de la gencive (« elles percent ») généralement vers l’âge de 3 mois.
Ce sont d’abord les incisives qui apparaissent, puis les premières molaires, les canines et enfin les deuxièmes molaires. Ces chiffres et cette chronologie sont très variables selon les enfants.
En revanche, les dents de lait sont presque toujours au nombre de 20 vers l’âge de 3 ans. Pour certains, tout se passe bien. Pour d’autres en revanche, des signes, essentiellement douloureux, se manifestent.

Quels sont les signes de la poussée dentaire ?

L’enfant pleure souvent, il a mauvais caractère, salive beaucoup et mordille ce qu’il porte à sa bouche. Son sommeil peut être perturbé, de même que son appétit.
Ces signes s’accompagnent parfois d’un gonflement des gencives avec des joues rouges, ainsi que d’une légère fièvre. Ces signes correspondent à des manifestations inflammatoires.
Dans certains cas, une tuméfaction bleutée, le « kyste d’éruption », se développe sur la gencive à l’endroit où la dent va percer.
Des manifestations à distance, telles qu’une diarrhée avec un érythème fessier, sont souvent évoquées, mais leur lien avec la poussée dentaire reste très controversé.

QUE FAIRE ? >>
Nous les femmes
Fermer X
NEWSLETTER
Recevez toutes les semaines les meilleures infos santé
je m'inscris
je suis déja inscrit