>
>
Coqueluche : une infection et une toux traînante potentiellement graves

Coqueluche : une infection et une toux traînante potentiellement graves

Publié le 07.12.2016
Mots-clés :
Coqueluche : une infection et une toux traînante potentiellement graves
©123RF-Katarzyna Bialasiewicz

La coqueluche est une infection respiratoire bactérienne très contagieuse à l’origine de quintes de toux rebelles. Longtemps considérée comme une maladie de la petite enfance, la coqueluche peut désormais être sévère à tout âge.

Coqueluche : COMPRENDRE

Des mots pour les maux
Une « quinte de toux » est une série d’expectorations convulsives

Qu'est-ce que la coqueluche?

La coqueluche est une maladie respiratoire très contagieuse causée par une bactérie : Bordetellapertussis. Cette affection provoque des « quintes de toux », qui en l’absence de traitement, peuvent se prolonger pendant plusieurs semaines.
Elle se transmet très facilement, par voie aérienne(gouttelettes de salive lorsque le malade tousse, éternue ou parle). La coqueluche se développe par petites épidémies, surtout à l’intérieur d’une même famille ou au sein de collectivités. La contagiosité est maximale durant la première semaine de la maladie. Elle dure trois semaines en l’absence de traitement, mais seulement cinq jours après le début d’une antibiothérapie efficace. Dans les pays où les enfants n’ont pas été vaccinés, la transmission se fait d’enfants à enfants. En revanche, dans les pays où les enfants sont vaccinés depuis des décennies, comme la France, la transmission se fait maintenant d’adultes ou d’adolescentsà nourrissons.
La maladie peut parfois devenir grave chez certaines personnes fragiles : femmes enceintes, personnes âgées, nourrissons de moins de six mois. Chez ces derniers, la coqueluche peut donner lieu à une hospitalisation (le séjour à l’hôpital doit être systématique pour les nourrissons de moins de trois mois).
La coqueluche ne confère pas une immunité à vie et il est possible de la contracter plusieurs fois dans sa vie. Pour ces raisons, la bactérie qui cause cette affection continue de circuler, et la disparition complète de la maladie n’est pas envisageable actuellement.
Néanmoins, son contrôle est rendu possible par la vaccination et le traitement préventif des patients et de leur entourage. Le nombre de cas a très fortement baissé depuis l'introduction du vaccin.

Quelssont les signes de la coqueluche ?

Les premiers signes de la coqueluche surviennent 2 semaines après la contamination parun simple rhume avec écoulement nasal (« rhinorrhée »), isolé ou accompagné d’une légère fièvre, qui dure une dizaine de jours.
Puis apparaît une toux banale, mais qui va persister et évoluer vers des « quintes de toux ». Chez les bébés, la toux est parfois absente. Au bout d’une semaine ou deux, la toux se transforme en quintes de toux répétées et sévères, suivies d’inspirations difficiles et bruyantes, surtout la nuit,ou des apnées ou accès de cyanose, ou encore des vomissements survenant après les quintes.
Les accès caractéristiques de quintes de toux sont soudains, violents et répétés, avec des « spasmes » (secousses) lors de l’expiration, qui empêchent l’inspiration. La respiration devient donc globalement difficile. Le visage devient bouffi, rouge ou bleuté et la toux peut causer un éclatement des petits vaisseaux situés autour des yeux. Ils forment alors comme de petites tâches rouges sur la peau (« pétéchies »). Des vomissements surviennent souvent après les quintes chez l’enfant. En fin de quinte, la respiration reprend par une grande et longue inspiration, accompagnée de l’émission d’un son aigu (appelé « chant du coq »). Le malade émet avec difficulté un crachat clair et épais. L’enfant tousse en tirant la langue et devient rouge, voire bleue à cause du manque d’oxygène. Il mange peu, maigrit et peut se déshydrater.
La toux ne s’accompagne pas de fièvre ni d’autres signes respiratoires. Entre chaque quinte, le malade n’a aucun signe. La toux régresse lentement pendant la phase de convalescence, qui peut durer 4 à 6 semaines.
Chez les adolescents et les adultes, la coqueluche se résume souvent à une toux persistante, fatigante, qui fragilise les personnes âgées ou les sujets en mauvaise santé. Cette affection peut en effet provoquer une toux sans cause évidente, mais qui persiste et s’aggrave au-delà d’une semaine.

Quelles sont les complicationsde la coqueluche?

La coqueluche peut devenir grave, surtout chez le nourrisson où elle se complique parfois de convulsions, de troubles cardiaques ou de difficultés respiratoires.
La coqueluche est particulièrement dramatique, voire mortelle, pour les nourrissons de moins de 6 mois et les personnes à risque telles les femmes enceintes et les personnes âgées.
Chez la femme enceinte, les quintes de toux provoquent parfois des contractions utérines. Si la contamination de la mère a lieu après la 30ème semaine de grossesse, il existe un risque de transmission de la maladie de la mère vers l’enfant, par voie respiratoire. Un traitement antibiotique peut alors être prescrit avant l’accouchement pour réduire ce risque de transmission.

DIAGNOSTIC >>
Sur le même sujet :
Nous les femmes
Fermer X
NEWSLETTER
Recevez toutes les semaines les meilleures infos santé
je m'inscris
je suis déja inscrit